Sur le tournage de « Résistance », la série événement de TF1


Diffusée tous les lundis à 20h50 sur TF1 à partir du 19 mai, la série événement « Résistance » raconte l’histoire de Lili. Cette jeune fille, jouée par Pauline Burlet (la môme, le passé), rejoint un groupe de résistance parisien. Ensemble, ils vont tenter de mettre en place tout un réseau à travers la France… Super Bobine a eu l’occasion d’assister à une journée de tournage de cette série imprégnée d’Histoire, celle des années 1940.

_______________

20131108_172406

Bordeaux. 6h du matin. Accoutrés de costumes d’une mode qui nous semble bien lointaine, nous voila parmi ces nombreuses personnes, devenues pour la plupart étudiants des années 1940. D’autres, sont des soldats allemands. Mais juste pour un jour, évidemment ! Nous sortons du grand et beau bâtiment – vous savez, celui place de la bourse ! – on nous fait rentrer dans des fourgons, direction les lieux de tournage (juste derrière le jardin public !), afin de devenir… figurants !

20131108_100251Figurant, c’est un drôle de métier. Mais tellement essentiel quant à la réussite, la crédibilité d’une scène ! En plus, pour « Résistance », il est bien traité. Café, tartines et jus d’orange, les nombreux figurants s’en gavent entre les nombreuses prises. Certains se retrouvent au beau milieu des acteurs, de la séquence qui se tourne. D’autres sont au fond, oui bien au fond, très loin, floutés… mais peu importe ! Chacun joue son rôle. Elle, là-bas, fait « la passante », lui, le vendeur de journaux. Un autre promène… sa femme ! Regardez comme ils jouent bien ! Et puis, être figurant pour une série de TF1, c’est tout de même sacrément chouette !

Car avant le tournage, on se retrouve sur le plateau. Waouh. Superbes décors. Changement d’époque. Les moteurs des vieilles Citroën grondent, tandis que des affiches, pancartes nous choquent. « Interdit aux juifs », « vive Pétain ». Et la Gestapo nous donne froid dans le dos. Triste réalité de l’histoire.

20131108_100011

20131108_170919 - CopieEn fait, tout cela reste un rêve d’enfant pour les figurants : les décors, les costumes, les caméras, l’équipe du film, entendre quelqu’un crier « action ! ». Tous redeviennent un peu gamins, même les initiés. Car pour certains, ce n’est pas la première fois qu’ils font de la figuration. L’un de ces habitués a même été figurant sur  le magnifique film de Patrice Chéreau « La Reine Margot », tourné lui aussi à Bordeaux. Une jeune fille est même présente dans une scène de « Camping » !

Mais quand ça tourne, il faut être sérieux. Faire son job. Après tout, on est pas payé pour faire n’importe quoi ! Tel un Charlot des Temps Modernes, le figurant est automate. Un peu comme les acteurs en fait. Il doit refaire les mêmes gestes, pendant 10, 20, 30, 40, 50 prises ! Fatiguant… Parfois, les figurants font mal leur boulot, alors on recommence. Il arrive même que l’équipe de film fasse des essais : il faudrait que ce figurant fasse ça… Mais non, ça ne va pas. Il vaut mieux qu’il fasse autre chose !

Car l’équipe du film est perfectionniste ! Elle veut que tout soit crédible, que tout soit réaliste. Chaque situation doit être étudiée, chaque mouvement compte. Il faut refaire la scène autant de fois qu’il le faut. Pour cette prise, la caméra se situe à cet endroit là. Pour cette autre prise, la caméra se retrouve autre part… Quel boulot d’enfer ! Sans oublier le travail de celles qui nous habillent, coiffent, maquillent ! Quoi qu’il en soit, malgré le sérieux de tout le monde, et cette envie de faire en sorte que tout soit parfait, l’ambiance restait fort joyeuse.

20131108_172941

Et pendant tout ce temps, notre esprit aiguisé de l’enquête n’a pas failli. Il nous fallait trouver de l’info, du scoop pour Super Bobine ! Mis à part le fait que le réalisateur fut changé le matin même, que l’histoire de « résistance » se déroule à Lyon, et que certaines scènes vous feront découvrir des courses poursuites entre résistants et gestapo/soldats nazis, une manifestation étudiante,… rien de bien croustillant à se mettre sous la dent. Effectivement, tel le tournage du prochain Star Wars, les infos sur « Résistance » sont bien gardées !

Puis arrive le moment fatidique. Le tournage, c’est fini pour aujourd’hui. Dommage. On reprend nos habits, ceux des années 2000. Certaines personnes reviendront d’ici les prochains jours pour réendosser leur rôle de figurant. D’autres, la tête déjà pleine de bons souvenirs n’attendent déjà plus qu’une chose, qu’on les remarque à la télé, dans cette série événement, ne serait-ce qu’une demi-seconde…

________________

Par Yohann Sed

Publicités