Le Château des Étoiles : Verne l’infini et au-delà


La conquête spatiale vue du XIXe siècle dans une épopée fantastique, au travers d’aquarelles aux couleurs somptueuses, c’est ce que nous offre le talentueux Alex Alice depuis 2014 dans sa saga Le Château des Étoiles. Retour sur un univers merveilleux qui compte déjà 5 tomes, et un spin-off à venir dans les prochaines semaines.

Les voyages dans l’espace font toujours autant rêver, il n’y a qu’à voir l’engouement provoqué par l’arrivée du rover Perseverance sur Mars en ce mois de février 2021. Mais si la conquête spatiale avait commencé un siècle avant les premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune en 1969 ? C’est l’histoire que nous raconte Alex Alice dans Le Château des Étoiles. Après cinq tomes couronnés d’un succès mérité le spin-off Les Chimères de Vénus, scénarisé par Alain Ayroles (De cape et de crocs, Garulfo, Les Indes fourbes), va paraître le mois prochain et on a hâte de vous en parler. Mais pour ceux qui ne connaissent pas encore cet univers passionnant, un petit retour s’impose.

En 1869, les empires sont en quête de pouvoir et de nouveaux territoires à conquérir. L’Europe est en ébullition et les conflits se dessinent dans l’ombre. Une savante et exploratrice, Claire Dulac, décide d’effectuer une ascension en ballon pour prouver l’existence de l’éther, cette « matière » qui composerait l’espace et qui permettrait aux terriens de l’explorer. Mais elle disparaît lors de son expérience. Un an plus tard, son fils Séraphin et son mari, le savant Archibald Dulac, vont se retrouver après des péripéties inattendues dans le royaume de Bavière, où le roi Ludwig a la tête tournée vers les étoiles. Il se prépare au premier voyage spatial, et va solliciter l’aide du savant. Mais dans une Europe aux conflits imminents, les dangers pourraient bien se trouver au cœur du château du roi, avant même le début d’une éventuelle expédition.

C’est un véritable hommage aux aventures de Jules Verne, mais aussi aux éditions Hetzel qui ont fait découvrir à des générations entières la littérature du merveilleux de ce grand auteur dans des livres d’une grande beauté, aux illustrations et couvertures mythiques.

Mais dans ses planches, Alex Alice va bien au-delà du simple hommage. Il créé tout un univers où il mêle l’aventure, le romantisme et l’humour avec brio. On s’attache aux personnages principaux, chaque album nous permet d’apprendre à les connaître un peu mieux mais aussi de découvrir de nouveaux personnages qui viennent enrichir nos héros et entrainent l’histoire vers d’autres horizons.

Le Château des Étoiles, c’est un scénario prenant et riche avec de très bons personnages, mais c’est aussi (et presque surtout) des illustrations à l’aquarelle d’une beauté stupéfiante sur lesquelles on s’arrête bien volontiers pour en profiter et s’y plonger. On est saisi par la finesse du trait et par les couleurs magnifiques qui composent les pages pleines sans cases, qu’on aurait envie d’encadrer.

Si vous aimez la conquête spatiale, les littératures de l’imaginaire ou tout simplement si vous voulez plongez dans un univers passionnant et d’une grande beauté, on ne peut que vous recommander chaudement Le Château des Étoiles, paru en cinq tomes (pour le moment) aux éditions Rue de Sèvres, aussi dans de jolis coffrets pour les quatre premiers tomes.

Par Jérémy Mercier.