« ALIBI.COM », la joyeuse troupe de « BABYSITTING » se la joue tranquille


Ils ont fait un carton avec BABYSITTING 1 et 2, ils reviennent pour la plupart d’entre eux dans ALIBI.COM. Le babysitteur maladroit Philippe Lacheau se reconvertit cette fois-ci en patron d’une petite société bien particulière, celle d’alibi.com.

alibi-com

Tarek Boudali, Julien Arruti, Philippe Lacheau dans ALIBI.COM

Vous souhaitez éviter un anniversaire ? Partir en week-end avec votre maitresse sans que votre femme le sache ? Avoir une bonne excuse pour ne pas aller à l’école ? Pas de problème, la société ALIBI.COM va vous trouver le scénario idéal et imparable pour que tout ceci se réalise. Seulement voilà, tout se passe bien pour notre cher Phlippe, également réalisateur du film, jusqu’à ce qu’il se rende compte que l’un de ses clients est en fait… son beau-père (joué par Didier Bourbon, encore et toujours éclatant de drôlerie). C’est à partir de ce moment-là que les mensonges vont s’enchainer, toujours plus gros les uns que les autres, pour éviter que sa chérie (la pétillante Elodie Fontan) qui le croyait steward et sa belle-mère (Nathalie Baye) ne soient mises au courant de l’existence d’une telle société.

D’une qualité en deçà des BABYSITTING dont il ne peut échapper à la comparaison tant les ressemblances au niveau du ton et même du scénario sont nombreuses, ALIBI.COM arrive toutefois à tenir ses promesses, celle de nous faire rire… un peu. 

Plombé par une mise en scène souvent laborieuse, il est dommage que l’idée de base plus qu’originale (celle d’une société créant des alibis) ne soit pas assez exploitée, dommage également que le film s’en détourne pour se consacrer à une petite romance cucul la praline et pénible, dommage  aussi que le thème du mensonge ne soit pas abordé d’une autre manière que ce que l’on a pu voir dans leurs précédents films, dommage enfin que les deux plus fidèles acolytes de Philippe Lacheau, Julien Arruti et Tarek Boudali ne soient pas assez présents devant la caméra tant leurs apparitions sont souvent cool et leur potentiel comique toujours immense.

Malgré ces défauts et les quelques déceptions, c’est justement ce potentiel comique de toute la bande qui nous ravi, car on le sent et on en est le témoin dans de nombreuses séquences : elle excelle pour créer de la surprise dans les moments où l’on s’y attend le moins, pour user habilement de références cultes, pour faire monter en crescendo le What The Fuck de situations toujours incontrôlables, et surtout, pour ne jamais se prendre au sérieux. Dans une atmosphère bon-enfant, cette souriante équipe de comiques/comédiens n’a peur de rien et rit de tout, s’amuse et arrive à nous amuser. A tel point qu’à la fin du film, on laisse facilement de côté les maladresses pour ne retenir que le meilleur, tant cette équipe mérite le succès et de nous faire encore rire.

En ce sens, il nous tarde une seule chose, celle de les retrouver aussi vite que possible . Mais cette fois-ci, en corrigeant toutes les erreurs de cet épisode cinématographique. Le film réalisé par Tarek Boudali prévu pour octobre prochain sera-t-il à la hauteur ?

__________

Bande-annonce du film ALIBI.COM de et avec Philippe Lacheau :

__________

Par Yohann Sed

Publicités