« C’EST QUOI CETTE FAMILLE ?! » – Sourires garantis


« C’est Quoi Cette Famille ?! » est le nouveau film de Gabriel Julien-Laferrière. Légère et rigolote, cette comédie mérite que l’on se déplace la voir le 10 aout prochain. Critique. 

c-est-quoi-cette-famille

Attention, une vague de fraicheur déferle dans les salles obscures à partir du 10 aout prochain, avec C’est quoi cette famille ?!, une comédie pétillante et souriante. Réalisée par Gabriel Julien-Laferrière dont le premier long-métrage Neuilly Sa Mère ! vous dit sans doute quelque chose, cette petite fable des temps modernes toute gentillette nous parle de choses sérieuses : la famille, l’amour, les gosses, les demi-frères et soeurs, les parents, les beaux-papas et les belles-mamans. Certes, rien ne semble vraiment original tant le cinéma français raffole de ce genre de thème préparé à toutes les sauces, mais il serait tout de même sacrément dommage de ne pas se laisser tenter par ce film qui a le mérite d’être un bon stimulant pour le moral.

Quoi qu’il en soit, il nous permet de prendre la connaissance d’un jeune gars de treize ans, Bastien, et de sa famille qui sait très bien ce que signifie l’adjectif « recomposée » : six demi-frères et soeurs, huit parents, des chambres à droite à gauche et autant d’affaires dispatchées ci et là. Dans ce qui s’apparente à une crise d’ado pré-pubère (bien légitime ?), il décide de mettre un terme à ce mode de vie qu’il ne supporte plus. Au nom de leur bien-être, lui et les autres membres de la fratrie squattent alors un grand appartement parisien. Leur slogan de rébellion est tout simple : ce sont les parents qui devront se déplacer pour les voir, et non plus l’inverse.

L’histoire a son lot de dialogues drôles et de scènes rigolotes, qui n’auraient pas été aussi efficaces sans la complicité des très jeunes acteurs, notamment. Devant leur énergie et leurs sourires, il serait presque indécent de chipoter pour leur jeu pas toujours bon. Heureusement, ils sont épaulés par des adultes tous aussi amusés qu’eux, et aux personnages bien définis. On peut, par exemple, citer un Philippe Katerine en mode nounours, une mère ultra-protectrice Claudia Tagbo, le papa séducteur Thierry Neuvic ou encore l’ultra (et trop) connecté Arié Elmaleh.

Cela dit, le réalisateur touche avec justesse le monde des enfants ou des jeunes adolescents, et arrive par conséquent à retranscrire de façon assez réaliste leurs façons de voir les choses, leur imaginaire et leurs idéaux, les rapports entre eux… Dans le film, l’ambiance du collège a ce quelque chose tellement réaliste que l’on arrive à s’y retrouver facilement, notamment lorsque le personnage principal est dérangé par l’étrange effet que lui procure la petite nouvelle de la classe, et de tous les chamboulements entêtants que cela lui fait vivre.

Dans ce film, les adultes se comportent comme des enfants, et les enfants comme des adultes. Chacun se renvoie la balle de la responsabilité à son ex, laissant finalement le gosse se dépatouiller tout au milieu de ce beau bazar. Puis, on découvre au fil de cette drôle d’aventure que ce sont les enfants qui se montrent les plus consciencieux, laissant les adultes dans un premier temps se chamailler, avant que ceux-ci découvrent enfin le sens des responsabilités. En résumé, ce sont les enfants qui font la leçon aux parents !

On peut reprocher certaines facilités, des maladresses, des scènes un peu trop gnangnan et prévisibles à environ dix kilomètres à la ronde. Mais ce n’est pas tellement l’histoire qui est fondamentalement intéressante, plutôt le fond de celle-ci. Car derrière, on peut y déceler toute une réflexion-critique sur certaines facettes de la nouvelle société. Le film nous transporte en effet dans le quotidien des familles recomposées que la plupart d’entre nous connaissent bien, nous rend conscients du rôle de parent. Et de temps à autre, on saisit quelques petits messages lancés par-ci par-là. Par exemple, la blessure – même minime mais souvent enfouie – quand le papa et la maman se séparent, les couples et les mariages qui se font et se défont, ou le rôle d’une grand-mère (jouée par une Chantal Ladesou énergique) qui n’est certainement pas d’éduquer les petits-enfants mais plutôt de passer de bons moments avec eux.
Mais Gabriel Julien-Laferrière met surtout en avant la question de la stabilité de l’enfance, du manque de repères et du sens de la débrouillardise à développer. Mais attention, il ne critique aucunement les familles recomposées, bien au contraire. Il met seulement en alerte que la famille – de n’importe quelle forme ! – reste un fondement essentiel pour le bien-être de tous.

Alors, pour toutes ces choses, on ne peut que remarquer que C’est Quoi Cette Famille ?! est une comédie bien sympathique qui arrive à fédérer parce qu’elle s’adresse et concerne, de par les situations, les dialogues et le message qu’elle envoie, aussi bien le p’tit dernier que la grand-mère, en passant par l’ado et les parents. En somme, un film familial… sur la famille.

Bande-annonce du film « C’est Quoi Cette Famille ?! » de Gabriel Julien Laferrière. Avec Julie Gayet, Thierry Neuvic, Julie Depardieu, Lucien Jean-Baptiste, Claudia Tagbo, Philippe Katerine, Chantal Ladesou, Arié Elmaleh. Sortie le 10 août 2016. 

Par Yohann Sed

Publicités