Le « CHOCOLAT » est exquis !


Retraçant très librement la véritable histoire de Rafael Pafilla, premier clown noir français, le film Chocolat de Roschdy Zem n’en reste pas moins réussi. 

564df2718fd68

Informations

D’une durée de 1h50, Chocolat est un film réalisé par Roschdy Zem, avec Omar Sy et James Thierrée.

Sortie : 3 février 2016.

Synopsis

Du cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat (Omar Sy), premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit (James Thierrée), va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l’histoire de cet artiste hors du commun.

Critique

Chocolat est un spectacle de cirque à lui tout seul. Pendant presque deux heures, le spectateur est emporté de scène en scène, se surprend à rire à quelques numéros comiques, et se retient de verser une petite larme quand certaines séquences le permettent. Avec subtilité et douceur, il se laisse voyager vers une première partie faite de légèreté, amusement et – presque – naïveté, à une deuxième plus profonde et touchante. Sans échapper ne serait-ce qu’une pointe de doute quant à leur talent, le spectateur se laisse aussi guider par les deux acteurs dont on aurait pas trouvé mieux pour incarner les personnages centraux : ce duo fait des étincelles quand la joie de vivre communicative d’Omar Sy se mélange à la précision presque trop sérieuse de James Thierrée.

Pourtant, il y avait quelques appréhensions autour de Chocolat. Plus particulièrement autour du message qu’il aurait pu diffuser. Cela aurait été trop facile, voire très idiot, de pondre un film qui n’aurait eu d’autre but que de juger, critiquer, dénoncer une époque coloniale et raciale, afin de faire culpabiliser inutilement et bêtement le spectateur qui, au fond, n’y est pour rien… et n’a pas besoin d’un film pour comprendre ce genre de choses. Mais Roschdy Zem a eu la finesse d’esprit et le talent de ne pas tomber dans ce piège-là : il en fait simplement un constat, place élégamment le contexte historique en toile de fond, pour pleinement se consacrer à ce qui semble le plus intéressant ici : l’histoire d’une vie, celle du clown Chocolat (de son vrai nom Rafael Padilla). Pour, finalement, exploiter en profondeur la thématique du cirque et développer avec précision le parcours d’un artiste en quête de gloire et d’émancipation.

Cet aspect-là peut toutefois être un point négatif au film. Afin de nourrir pleinement la thématique du parcours artistique, Roschdy Zem a fait le choix de la fiction plutôt que de la réalité historique. De nombreux moments-clés du film ne sont en fait qu’inventions. Se référant naturellement au film afin de connaitre la vie et la personnalité de Rafael Padilla, le spectateur crée en conséquence une image de cet homme quelque peu biaisée et en total décalage avec la réalité. Advient alors la question suivante : quelle est l’utilité de la fiction quand la réalité historique – à certains moments romancée – aurait pu suffire ? La réponse : aucune. Si cela n’entache en rien la qualité de ce film amusant, émouvant et passionnant, il faut malgré tout être conscient que son histoire reste une fiction… comme le Cinéma sait par ailleurs si bien le faire.

—————

Omar Sy et Roschdy Zen étaient à Bordeaux le 29 janvier 2016. Plus de détails ICI.

—————

Bande-Annonce de Chocolat. Film de Roschdy Zem, avec Omar Sy et James Thierrée. Sortie le 3 février 2016.

—————

Par Yohann Sed

Publicités