Elsa Zylberstein + Jean Dujardin = un nouveau Lelouch


Accompagné des deux vedettes en tête d’affiche qui ne sont autres qu’Elsa Zylberstein et Jean Dujardin, Claude Lelouch s’est rendu le 28 octobre dernier à Bordeaux pour présenter son nouveau film, « Un + Une »…

12208058_10205167120153910_921683112_n

Jean Dujardin, Elsa Zylberstein et Claude Lelouch le 28 octobre dernier à Bordeaux, pour « Un + Une » (sortie le 9 décembre)

Il y a peu de réalisateurs en France qui, dès que sort leur toute dernière création, arrivent à créer l’événement à chaque fois. Claude Lelouch, le grand Claude Lelouch, à qui l’on doit Un Homme et Une Femme, Les Uns et les Autres, l’Aventure C’est L’Aventure, Itinéraire d’Un Enfant Gaté et tant d’autres, nous apporte en cette fin d’année un petit cadeau : Un + Une.

Alors, comme tout « Lelouch », le film va être scruté dans tous les recoins, pour en déduire si cette énième réalisation sera un bon ou un mauvais « Lelouch ». Les nombreuses réponses seront évidemment subjectives. La seule objectivité qui ne peut être émise est la suivante : Un « Lelouch », c’est souvent (ou toujours ?) une histoire du quotidien, c’est tout le temps un déploiement de sentiments amoureux, c’est constamment de grands acteurs. Ou du moins, des acteurs et personnalités très populaires.

Les acteurs à l’initiative du projet

Cette fois-ci, c’est l’excellente Elsa Zylberstein qui se met au service du réalisateur, avec à ses côtés un Jean Dujardin surprenant mais étincelant. Un duo d’acteurs quelque peu intriguant, notamment pour Claude Lelouch lui-même qui avoua aux journalistes bordelais le 28 octobre dernier sa surprise : « Ce que je ne voyais pas, c’était le couple. Jean et Elsa sont formidables tous les deux…. Mais ensemble ? Et puis, à partir du moment où l’on trouve le point commun qui peut relier deux personnes différentes alors vous trouvez l’essentiel ». Car même si Claude Lelouch souhaitait faire jouer ces deux acteurs depuis quelques temps, le projet d’Un + Une ne vient pas vraiment de lui, mais des acteurs eux-mêmes qui, après s’être rencontrés dans un avion les menant à Los Angeles, eurent l’idée de contacter le réalisateur pour savoir ce qu’ils pouvaient faire ensemble.

« J’ai trouvé l’idée formidable. Toutes les conditions étaient réunies pour faire une belle aventure ensemble », confia Claude Lelouch qui voulait faire d’Un + Une  un « face-à-face cinquante ans après Un Homme et une Femme » dans lequel les deux protagonistes « aient le courage de parler, de dire ce qu’ils pensent ». Mais surtout pouvoir y mêler « amour et humour », qui est selon lui la condition sine qua non pour qu’un couple dure.

Un Road-movie où se mélange rationnel et irrationnel

Claude Lelouch a ainsi fait du personnage de Jean Dujardin « un homme heureux, qui a de la chance, qui a de la réussite, qui se fout de tout parce la vie lui fait des clins d’œil », mais aussi a dépeint le « portrait du dernier macho ». Elsa Zylberstein elle, devient dans ce film « une femme qui prend trop les choses à cœur ». Deux personnages en totale opposition, qui lui a ainsi permis de « mélanger un peu plus que d’habitude le rationnel et l’irrationnel qui sont l’essence-même de [ses] films ».

Le film prend également des allures de road-movie. Et qui dit « road-movie » dit forcément cadre spatial particulier, et forcément essentiel quant au récit. Les trois cinéastes ont alors posé leurs valises sur le sol de « la plus grande démocratie du monde » : « Ce pays est la synthèse parfaite de toutes les contradictions, de tous les paradoxes dans lequel nous vivons. S’il devait y avoir un extraterrestre qui devait se poser sur le terre, je l’invite à se poser en Inde. Car il va tout de suite comprendre tout ce qui fait les merveilles et les horreurs du monde » dira Claude Lelouch, avant que Jean Dujardin indique avoir été particulièrement touché par la très grande misère du pays.

Acteurs heureux, tournage joyeux

Deux personnes, un pays, de l’amour : rien de plus efficace que ces quelques mots pour expliquer l’essentiel d’Un + Une. D’autant plus qu’ « A partir d’un couple qui a vécu pleins d’histoires d’amour, et qui sait que l’amour peut souffrir autant qu’il peut donner du plaisir, on avait toutes les conditions pour qu’on s’amuse ». Et c’est vrai que l’équipe du film s’est beaucoup amusée durant le tournage. Cela se ressent, cela se voit, durant divers passages du film. A Elsa Zylberstein de le confirmer, en évoquant l’ « alchimie entre Jean et [elle] », tout en ajoutant qu’elle n’avait « jamais aussi bien joué avec un acteur » jusqu’à même « s’autoriser toutes les folies ». « C’était très écrit, et puis il y a des dérapages, il y a une phrase par-ci, une phrase par-là…. ».

Chose sans doute possible seulement grâce au réalisateur lui-même qui « aime tellement les acteurs qu’il leur laisse la place », comme nous la signifié Jean Dujardin. « Il a pigé qu’un film, c’est un cadre, des images, des acteurs, des émotions, des sentiments. Il faut qu’on soit bien regardé, qu’on se sente dans les meilleures dispositions, qu’on soit totalement disponible. Il vous met dans un confort absolu, il vous encourage à battre des records ».  Mais malgré les quelques « dérapages », Elsa Zylberstein veut tout de même rappeler que le film « était très écrit » avant que Claude Lelouch ne remette les choses au clair :« depuis cinquante ans, les gens disent que je fais de l’improvisation… Ce sont en fait des « prolongements de vie ». Je ne dis pas « couper » quand une scène est finie, je laisse la vie faire la mise en scène de la situation », d’où cet énorme semblant de vérité dans l’intégralité de sa filmographie.

Vérité, oui. Mais sincérité aussi. Jeune nouveau dans cette riche filmographie, Un + Une ne déroge pas à la règle. A Elsa Zylberstein, d’ailleurs, de décrire le mieux ce film : « il ressemble à la vie. Il y a de la légèreté, de la rigolade, et puis au fond, il y a des thèmes importants de la vie. C’est pour cela que ce film, je l’aime ». Les spectateurs, eux, vont-ils aimer ? La réponse à partir du 9 décembre prochain, date de la sortie du film.

Super Bobine a vu le film ! Venez lire la critique en cliquant juste ICI.

__________

Bande-annonce du film « UN + UNE » réalisé par Claude Lelouch. Avec Elsa Zylberstein et Jean Dujardin. Sortie le 9 décembre.

__________

Par Yohann Sed

Publicités