#FIFIB 2015 – Le festival vole au dessus de tout


Du 8 au 14 octobre, c’est le Festival du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB) ! Super Bobine suit l’événement pour vous, et vous propose interviews, comptes-rendus, et critiques des films en compétition. Hier, cérémomie d’ouverture… qui annone une quatrième édition riche en émotions.

FIFIB_2015-popup-1024x767

«  Je déclare officiellement ouverte la quatrième édition du Festival International du film Indépendant de Bordeaux » telle était la phrase que l’on a pu entendre hier soir au Rocher de Palmer à Cenon, si bien prononcée par la présidente du jury qui n’est autre que Valéria Golino. Phrase qui précédait une soirée riche en émotions aussi bien cinématographiques que musicales.

Après la traditionnelle  cérémonie d’ouverture, les spectateurs du Rocher de Palmer eurent droit à une soirée placée sous le signe des fruits de mer. Du homard de Yorgos Lanthimos (The Lobster, film d’ouverture) aux huitres en buffet à volonté pour se remettre d’une telle claque cinématographique, le FIFIB a donné une couleur océanique à ce début de soirée. Pour éviter l’indigestion et l’overdose gastronomique, un plateau d’artistes de grand talent nous attendait dans le rocher 1200, une des scènes musicale de Palmer, transformée pour l’occasion en dancefloor émotionnel.

Ainsi vint se succéder sur scène Judah Warsk, qui se présente dans ses chansons comme « seul », aimant « Bruxelles, capitale de l’Europe » et passant son temps à « voler au-dessus de tout » mais qui reste avant tout un musicien français inclassable tant par ces paroles que par ces sonorités ; Dabeul alias David Said qui le long d’un Dj set résolument funk fît se déhancher une foule hypnotisée ; et enfin Scratch Massive qui a cloturé la soirée avec une ode électronique tout en émotion.

Judah Warsky, dont l'album "Seul" sort aujprud'hu, a "volé au dessus de tout" hier soir

Judah Warsky, dont l’album « Seul » sort aujorud’hu, a volé « au-dessus de tout » hier soir

Après un petit temps d’incertitude, les lumières se sont vite rallumées concluant ainsi cette soirée inaugurale. Il n’est Pourtant pas possible d’être triste surtout aux vues du programme, chargé, qui nous attend ce vendredi soir.

En effet, à partir de 19h à la cour Mably les nuits du FIFIB reprennent. Au programme, les « heures joyeuses » de 19 à 20 heures où sur un DJ set vous êtes invités à la dégustation d’un verre de vin, gratuit si vous êtes allez voir un film du festival dans la journée. A 20h, Le Mystéreux Léos Carax nous sera dévoilé par Tessa Louise-Sallomé dans son documentaire, Mr X., le cinéma de Leos Carax.  Enfin la musique reprendra ses droits avec une soirée dans laquelle le groupe inconoclaste Rendez-Vous prendra les commandes lors d’un concert, puis un Dj set. A Super Bobine, nous sommes surs de céder à l’appel d’une soirée qui s’annonce enflammé… Et vous ?

———————-
Infos pratiques, prix, films en compétitions, concerts et autres… Tout ce qu’il faut savoir sur le Festival International du Film Indépendant de Bordeaux en cliquant ICI
Page Facebook officielle du festival ICI
Page Twitter officielle du festival ICI
———————-

Publicités