Les 10 incontournables à prendre dans sa valise avant de partir en erasmus


Vous vous apprêtez à passer un an en Erasmus ? Voici les conseils d’un étudiant qui en revient tout juste…

erasmus-1024x398

Ah l’Erasmus…! Une occasion unique pour les étudiants universitaires de partir voyager tout en restant dans un parcours scolaire. Si depuis plus de 20 ans cette occasion est choisie par une population estudiantine de plus en plus nombreuse, le jour du départ toutes les certitudes bâties durant l’été s’écroulent devant la peur de l’inconnu. Pour vous aider à passer le cap en douceur et partir sereinement, Super Bobine vous propose les 10 choses incontournables à savoir et à prendre dans sa (grosse) valise.

_______________

1. Votre sourire
De toutes les questions que vous vous posez la plus oppressante doit sans doute être celle-ci : vais-je me faire des amis ? La réponse est évidemment « oui ! », surtout si vous y mettez du vôtre. Alors mettez au placard votre mauvaise humeur, sortez votre plus beau sourire et à l’abordage !

2. Votre anglais
Suite logique du premier point: sourire c’est bien, parler c’est mieux ! Et exception faite de la Belgique et de la suisse francophone, votre seul outil de communication sera la langue de Shakespeare. Pas de panique pour ceux qui n’ont jamais su trouver where is Bryan, il y a forcément des français avec qui sympathiser. Si l’appréhension peut être grande, il faudra de toute façon se lancer et commencer à parler anglais pour progresser. Les français ayant une réputation de mauvais anglophones, vos balbutiements et autres doutes du début vous seront vite pardonnés ( si ce n’est pas le cas, libre à vous de taper un peu sur notre système d’éducation ou alors de devenir best friend avec un étudiant en L.E.A )

3. Voir ou revoir l’Auberge Espagnole avant de partir
Le film de Cédric klapish vous montrera déjà à quoi ressemblera votre colocation avec son lot de problèmes insolubles (partage du frigo, taches ménagères, mais qui a laissé ses cheveux dans la salle de bain ????,…). Mais surtout, il apporte une vérité assez banale à dire mais plutôt vraie : on sort changé d’un Erasmus.

4. Votre carte d’identité ou votre passeport valide
Car l’année qui se profile devant vous risque d’être l’année la plus prolifique au niveau de vos voyages, trips, et expéditions en tous genres. Pour ne pas gâcher la fête et pouvoir faire partie du voyage, soyez prévoyant. Évidemment ici on parle de changer de pays, pour une sortie pédalo votre passeport périmé devrait quand même suffire.

5. Votre foie
S’il y a bien un élément unificateur de divers pays et de diverses cultures c’est bien l’alcool. Les organisateurs des myriades de fêtes erasmus qui vont jalonner votre séjour l’ont bien compris. Alors préparez votre foie car pour lui l’année risque d’être compliquée, surtout si vous voulez sortir tous les soirs, ce que votre porte-monnaie vous déconseille fortement.
PS : ici ne sont pas pris en compte les nombreuses soirées organisées par les étudiants et autres apéros qui varieront en fonction de votre attitude face au point 1 et 2.

6. Vos classeurs
Et oui, car il ne faut pas oublier que votre année sera universitaire et qu’il va falloir bûcher un petit peu quand même. Si cette masse de travail vous parez minime au début du semestre attention à ne pas s’y casser les dents au moments des examens.

7. Votre carnet d’adresse
L’erasmus c’est avant tout l’occasion de rencontrer des étudiants de toutes nationalités et de tous horizons. Et le premier à le ressentir sera votre réseau social préféré avec son indéboulonnable fond bleu (ou votre répertoire si vous n’aimez pas trop Mark Zuckerberg).
Ce carnet pourra vous être très utile, pour des voyages ultérieurs, rester en contact avec vos amis … Ou simplement pour vous la péter avec votre nombre d’amis.

8. Vos produits régionaux 100% terroir
Si vous voulez avoir la chance de goûter un bretzel ramené de Bavière, du jambon de Parme ou encore un bon goulasch directement importé de République tchèque, il vous faudra sous le coude une monnaie d’échange. Un camembert, une bouteille de vin, ou carrément du foie gras vous aiderons à coup sûr à épancher votre désir gustatif.

9. Vos clichés de bons français
L’année prochaine vous serez un ambassadeur de la France à l’étranger. Si vous défendrez mordicus que tous les français ne râlent pas et que certains reconnaissent qu’il doit sûrement y avoir d’autres choses intéressantes à voir en dehors de l’hexagone, n’hésitez pas à lâcher quelques « putain » ou de faire du sport avec un maillot de l’équipe de France, ça fait toujours plus authentique.
Si vous vous en sentez l’envie vous pouvez même passer les classiques de la chansons française en soirée, quitte à les chanter après en compagnie d’allemands qui massacreront la chanson encore plus que vous. Claude François ne vous félicite pas !

10. Surtout ne pas prendre votre mal du pays
Ne vous inquiétez pas vous le reverrez bien assez tôt.

Par Guillaume Fournier

Publicités