Plus de doute, Pierre Niney est « L’HOMME IDEAL »


Vendredi 13 Mars, le talentueux Pierre Niney était présent dans la capitale girondine pour présenter le thriller « Un Homme Idéal », de Yann Golzlan. Résumé de la rencontre.

 un-homme-ideal-pierre-niney

unifrance.org © Mars Distribution

Et si Pierre Niney était l’homme idéal ? A en croire les nombreux fans qui l’ont admiré à l’UGC Ciné Cité de Bordeaux vendredi soir, il l’est. A en croire le titre de son nouveau film, il l’est encore plus. Réalisé par Yann Golzlan, Un Homme Idéal est le thriller à ne pas manquer dès sa sortie le 18 mars. Son histoire ? Celle d’un amateur de littérature qui peine à faire publier ses récits… Jusqu’au jour où il recopie le manuscrit d’un ancien combattant de la guerre d’Algérie tout juste décédé.  Véritable best-seller, incroyable succès, notre imposteur est attendu au tournant : il doit écrire son deuxième roman… Haletant et angoissant, le film provoque quelques sueurs froides.

Parti à la rencontre des bordelais le jour de son anniversaire (26 ans le 13 mars !), l’adorable Pierre Niney a confié aux journalistes les raisons qui l’ont poussé à jouer dans ce film : « c’est le meilleur scénario j’ai jamais lu, sincèrement.  Je l’ai dévoré comme j’aurais dévoré un roman, ce qui est surtout  dû au talent du réalisateur et de son écriture. J’étais pris aux tripes quand je l’ai lu et visiblement, c’est la réaction des spectateurs, donc on est content », tout en ajoutant que les thèmes de l’usurpation et du dédoublement de la personnalité l’ont particulièrement intéressés. Mais c’est également le protagoniste principal de l’histoire qui lui plaisait, « l’homme qu’il est, l’homme qu’il veut être », d’autant qu’il avait envie de « Travailler sur un personnage, travailler sur le prisme du passé ». Ici, c’est un « personnage qui n’a pas de vie », une sorte de « Cuisine interne ». « Quand je pense à un personnage comme Yves Saint Laurent, j’avais plus l’envie, le besoin, de rentrer dans la peau. Ici, il y a quelque chose de plus froid, qui me plait, qui contraste avec le reste du film ». Et pour incarner ce personnage, y rentrer au plus profond et le rendre crédible, l’acteur de 20 Ans d’Ecart a dû se servir de son talent, mais également de son physique : « Je suis plutôt type crevette, l’idée était de prendre un petit peu de poids » ! D’où la préparation physique, qui lui fut fructueuse pour rentrer dans le personnage aussi bien mentalement que physiquement. Mais l’acteur n’oublie pas d’indiquer qu’il fut particulièrement bien entouré, notamment par la talentueuse Ana Girardot qui joue sa compagne. « C’est toujours difficile de faire naitre une sensation de couple à l’écran.  Ana m’a vachement aidé, car c’est une actrice dont le jeu est toujours juste, sincèrement immédiat… y’a plus qu’à répondre !!! ». Perfecto.

_______________

398315.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 © Mars Distribution

_______________

Pierre Niney n’a pas non plus hésité à nous en dire un peu plus sur ce film « haletant et tendu » qui « parle beaucoup de l’instinct de survie » tout en répondant à la question suivante : « et vous, qu’est-ce que vous feriez à ce moment pour sortir de cette histoire cauchemardesque ? ». Un film qui, d’ailleurs, cache de nombreuses références de grands classiques du cinéma. De l’esprit hitchcockien au personnage sensible et cruel d’Alain Delon dans La Piscine, ou du ténébreux Plein Soleil, tout se retrouve dans la caméra du réalisateur Yann Golzan, même Matchpoint et son thème de la quête d’identité ! Pierre Niney le dit lui-même : « Que des références, et ça en devient un film. C’est le développement qui est fort. Mais on a aussi réussi à se détacher de ces références ».

Quant à sa carrière, son départ de la Comédie Française (entré en 2010) n’est pas pour autant un arrêt définitif à la scène : « Jamais ! J’ai commencé là et je n’arrêterai jamais le théâtre ». Aussi, l’acteur estime qu’il est encore « beaucoup trop tôt » pour y cerner l’impact des Césars (élu meilleur acteur de l’année dans le film Yves Saint Laurent), tout en se sentant extrêmement chanceux de recevoir actuellement de nombreux scénarios différents. Et pour choisir tel film plutôt qu’un autre, l’acteur a une méthode infaillible : « Je marche vraiment au coup de cœur, pas de stratégie pour brouiller les pistes. […] Ma curiosité me donne envie de faire des choses différentes. Peut-être que ça s’affinera ensuite » tout en concluant « pour le moment j’ai plein de choses différentes, donc c’est une chance et je ne vais pas m’en priver ». Mais son rêve serait de passer derrière la caméra. Un projet ambitieux qui demandera certainement encore quelques années avant qu’il puisse éclore : « je vais prendre le temps d’avoir la meilleure histoire possible, je suis très curieux de la [réalisation] ». Dans tous les cas,  ce jeune curieux n’a pas besoin de la casquette de réalisateur pour briller. La preuve avec Un Homme Idéal, où il nous épate encore.

 

________________

Pour plus d’infos sur le film et l’acteur, écoutez l’interview de Pierre Niney sur Radio Campus Bordeaux 88.1 le vendredi 20 mars dans l’émission Milkshake, à partir de 19h.

BANDE ANNONCE DE  « UN HOMME IDEAL » – SORTIE LE 18 MARS 2015.

 

________________

Par Yohann Sed

Publicités