AraabMUZIK, le roi du MPC


You’re now listening to AraabMUZIK est le sample qui introduit chaque production musicale de l’artiste américain. Mercredi dernier, il était à Lyon pour un live MPC de folie, Super Bobine était présent pour le seul concert français de sa tournée européenne.

araabmuzik copie

AraabMuzik, ce nom ne vous dit peut-être rien, encore moins ce qu’est un MPC. L’américain est un adepte du MPC, acronyme de Music Production Center, s’agissant d’une boite à rythmes produite par la marque Akaï servant beaucoup aux producteurs, de rap notamment, dans la confection d’instrumental. Le MPC compile les sons de batterie, ou d’autres instruments, le tout créant des séquences, ou des samples à la base même des musiques hip-hop. AraabMuzik est un producteur, et artiste américain originaire de Rhodes-Island, qui s’est fait connaître surtout sur internet pour ses lives MPC, où il appuie frénétiquement sur ses pads au point d’en avoir des ampoules. Il a grandi dans un l’univers Hip-Hop avec les sons de Dr Dre ou A Tribe Called Quest, ce qui l’a amené à produire pour de grosses pointures du rap US comme 50 Cent, ou bien Busta Rythmes. Mais AraabMuzik n’en pas moins un artiste ouvert à d’autres genres : lors de ses shows, il utilise de nombreux samples dubstep de Skrillex. Il sait où sont les tendances, et se produit souvent dans des festivals electro comme celui de l’EDC.

 

Mercredi, il se produisait donc au Ninkasi à Lyon, l’événement était géré par Totaal Rez qui organise de nombreux concerts sur la région lyonnaise. En première partie, on retrouvait le très talentueux Nestor Kéa, ce local s’adonne aussi à la pratique du MPC dans un style différent, jazz, funk, on a même eu droit à du Metallica. AraabMuzik a livré une bonne performance pendant plus d’une heure et quart, a enchainé les sets hip-hop, électro, le tout salué par la foule qui semblait conquise… Petite déception tout de même, lors de certains passages qui rappellent trop les musiques de clubs, mais globalement le roi du MPC a prouvé encore une fois que son talent tenait dans ses doigts de fée.

 DSCN5274Par Vick CSOMPOROW

Publicités