Mieux vaut appeler Saul


Better Call Saul, le spin-off de Breaking Bad s’apprête à débarquer sur la chaine TV américaine AMC le 8 février prochain, un projet audacieux qui tente de surfer sur le succès des aventures de Walter White et de son acolyte Jessie Pinkman.

En Septembre 2013, alors que Breaking Bad se terminait avec brio, AMC faisait l’annonce d’un spin-off centré sur l’avocat Saul Goodman, interprété par l’excellent Bob Odenkirk aperçu dans Fargo dernièrement. Projet directement signé  pour deux saisons, tant les espoirs portés par Breaking Bad ont suscité l’intérêt d’AMC qui voit en Better Call Saul un moyen de renouveler sa grille qui va faire ses adieux à Mad Men cet été, et qui peine à convaincre avec la cinquième saison de The Walking Dead. La série se focalisera sur Saul avant qu’il devienne Saul, comprenez donc que les événements de Better Call Saul se déroulent avant ceux de Breaking Bad. Si on connait la dimension comique du personnage de Saul Goodman, la série n’en sera pas une comique à proprement parler. On y retrouvera donc Bob Odenkirk dans le rôle de Jimmy McGill avant qu’il ne devienne Goodman, mais aussi Jonathan Banks, l’attachant Mike Ehrmantraut criminel spécialiste du « nettoyage », qui deviendra l’homme de main de Gustavo Fring dans Breaking Bad. On connait le succès qu’a eu  Breaking Bad, et Netflix en a racheté les droits pour une diffusion française en intégralité. Il en sera de même pour Better Call Saul  qui sera diffusé le 9 février sur Netflix soit un jour après la diffusion sur AMC. En attendant la diffusion dimanche soir prochain, n’oubliez pas d’appeler Saul Goodman en cas de problème.

Par Vick Csomporow

Publicités