10 BONNES RAISONS…. de chérir un peu plus l’hiver


 

WINTER IS COMING. Après des mois de lutte contre le vent, la pluie et le brouillard, le moment fatidique est finalement arrivé… L’hiver est de retour ! Mais pas de panique : pour surmonter cette dure épreuve et vous aider à retrouver le sourire dans ce froid naissant, Super Bobine dresse la liste des dix bonnes raisons d’aimer (enfin) l’hiver.

___________________________________

fotos-de-risas-1

___________________________________

1 C’est le moment de vous mettre à jour dans vos séries en passant la journée sur votre PC, et ce, sans avoir l’air d’un(e) asocial(e).

L’été, si vous passez votre journée à regarder vos séries préférées, vous passez pour un véritable ermite dépressif et sans amis. L’hiver, personne n’a envie de rien faire, alors personne ne vous en voudra. FREEDOM !

2 On vous pardonne si vous mangez… tout le temps.

De toute façon, caché(e) sous votre manteau, personne ne vous voit. Et puis, ce foutu manteau, il vous grossit de toute façon. Alors autant se permettre des petits (et surtout des gros) plaisirs. Raclettes, tartiflettes, fondues et double ration de fromage… me voilà !

3 On retrouve les joies pour pouvoir s’emmitoufler sous une tonne de vêtements pour cacher ses petits bourrelets naissants.

Parce que vous mangez… tout le temps.

4 Vive le célibat !

Amies célibataires, oubliez ENFIN la contrainte de l’épilation (dans la limite du raisonnable, bien sur). L’hiver, vos gambettes sont cachées sous vos jeans ou vos collants, alors si la flemme de l’épilation vous guette, n’hésitez pas à la laisser s’installer pour une durée… indéterminée. De toute façon, vous êtes seule et enrhumée, alors…

5 Enfin une VRAIE raison de passer votre temps dans les magasins

Vous vouliez vous promenez tranquillement dans la rue, et puis en fait, il fait trop froid et un gros nuage de pluie arrive… Tiens, un Zara !

6 Ca devient presque une obligation de claquer 100€ dans des chaussures OU d’en acheter plusieurs paires (mince alors…)

S’il y a bien une saison où les chaussures doivent tenir le coup, c’est l’hiver. Pour cela, deux options : soit on met le prix dans une bonne paire qui nous accompagnera pendant ces longs mois de durs labeur, soit on en prend plusieurs pour qu’elles s’abîment moins. Dans tous les cas, le budget chaussures doit être bien gonflé ! Et puis, elles tiendront plusieurs années comme ça… (ça, c’est juste une excuse, on sait que vous en rachèterez l’année prochaine, vilaines!).

Ceci est également valable pour les manteaux et vestes

7 Fini les jugements !

Si vous privilégiez les transports en commun à la marche à pied, vous ne passez plus pour une flemmarde. La pluie, le vent, la neige… même pour deux arrêts, la marche ou le vélo, on dit NON. Bah oui, il fait froid dehors…

8 A nous les fêtes de fin d’année ! (et les bonnes bouffes qui vont avec )

Noël et son foie gras, le nouvel an et son champagne… c’est pas ce qui flatte le plus, en maillot. Heureusement que vous avez votre pull oversize pour cacher tout ça…

9 Enfin du temps pour réviser ses « classiques » (tout est relatif…)

C’est le moment idéal pour vous rematez la saga Harry Potter ou Batman, emmitouflée dans un plaid, en entendant la pluie tomber dehors.

Ceci est également valable pour Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, Spiderman, Indiana Jones, Pirate des Caraïbes, Jurrassic Park, X-Men… et même High School Musical ! (on vous l’avait dit, tout est relatif…)

10 Même les filles canons sont plus moches avec un rhume

Nez rouge qui coule toutes les deux minutes, yeux explosés, boutons de fièvre et teint pâle… personne ne reste digne avec un rhume (ou tout autre maladie hivernale). Et ça, c’est VRAIMENT cool !

___________________________________

ATTENTION !

Le contre-coup vous guette car après la pluie vient le beau temps. Le printemps pointera (un peu trop) vite le bout de son nez et, de ce fait, l’été aussi. Et là, on regrette les folies de l’hiver. Bah oui, on vous a dit qu’il y avait des avantages à la saison du froid… mais on peut pas faire des miracles ! (parce que l’hiver, ça reste quand même nul)

Par Zoé Logeais

Publicités