La semaine musicale #11, spéciale coupe du monde


 

J-1 avant la cérémonie d’ouverture de la vingtième coupe du monde de football qui se déroulera du 12 juin au 13 juillet 2014. Pour l’occasion, la semaine musicale a sélectionné pour vous cinq chansons, que vous allez aimer ou détester entendre pendant un peu moins d’un mois.

Pitbull feat Jennifer Lopez, We are One (Ole Ola)

Et on commence très fort avec le déjà très controversé hymne officiel de cette coupe du monde. We are One, est le produit de la collaboration entre Pitbull, un habitué des hits estivaux et Jennifer Lopez, qui permet de donner une note plus latine au tout.
On vous livre ici la vidéo qui va avec ce morceau pour que vous puissiez vous rendre compte de l’étendu des dégâts… Le clip a même soulevé la contestation d’une partie des brésiliens tant il représente mal le Brésil actuel et n’est en fait qu’une accumulation de clichés sur ce pays et sur la soi-disante joie que cet événement sportif doit amener dans ce pays. Au final, il s’agit plus d’un choix promotionnel de la FIFA qui, sans tenir compte du monde musical brésilien, s’offre un morceau calibré sur les hits occidentaux et n’ayant presque aucun rapport avec le football ou le pays d’accueil…

Mickey 3.D, C’ pas grave

Comme l’a indiqué la Fédération Française de Football dans un communiqué, elle n’accordera à aucune chanson le titre d’ « hymne officiel » de l’équipe de France pour la coupe du monde 2014. Pour autant, cela n’a pas empêché plusieurs artistes français de pousser la chansonnette pour soutenir nos 23 valeureux joueurs durant la dure épreuve qui les attend. Le plus souvent humoristiques et assez franchouillardes, certaines chansons arrivent à tirer leurs épingles du jeu.
C’est le cas de C’pas grave du revenant Mickey 3D, qui signe une chanson assez corrosive autant sur les joueurs de l’équipe de France que sur l’attitude de tous les français à leur égard. Même teintée d’une vérité indéniable, il n’est pas sur que ces paroles soient du goût de tout le monde, notamment au plus haut sommet de l’Etat.

Stromae, Ta fête

Si vous ne saviez pas qu’il était originaire de Belgique, après cette coupe du monde vous ne pourrez plus vous tromper! Natif du plat pays, Stromae a profité de la qualification de la Belgique à la coupe du monde pour proposer Ta fête, extrait de son dernier album, racine carée, comme hymne officiel pour les diables rouges.
Paul Van Haver de son vrai nom, nous présente dans sa leçon numéro 28, comment il a, difficilement, réussit à convaincre les diables rouges d’adopter son morceau comme hymne officiel. Il en profite pour nous livrer en même temps son clip, vite vite vite fait, en direct du bus des joueurs.
Avec ce morceau en poche, la Belgique a une arme en plus pour espérer faire la fête le 13 juillet prochain!

Queen, We are the Champions

Impossible d’écrire cette semaine musicale sans avoir l’infime espoir que le 13 juillet à la surprise générale et dans une ambiance de fête, l’équipe de France redevienne championne du monde, 16 ans après. Dans le cas d’une telle éventualité, la chanson de la bande à Freddie, We are the champions, devrait sans doute être de la partie.
Réécouter cette chanson avant le jour J, peut vous permettre de découvrir que la dite chanson ne se résume pas à la phrase « We are the champions, my friend » et qu’il existe d’autres paroles!! Ainsi le 13 juillet en cas de victoire française, en plus d’être débordé par un immense bonheur saupoudré de fierté nationale, vous pourrez aussi vous la raconter en chantant We are the champions en entier et non plus que le refrain.
De rien, c’est cadeau, bandes de champions.

Antonio Carlos Jobim et Elis Regina, Aguas de Março

Voilà une des vrais visages de la musique brésilienne, et sans doute le plus connu, la bossa nova. Née à la fin des années 1950 au Brésil, la bossa nova est un croisement entre la Samba et le Jazz. Popularisée au début des années 60, la bossa nova obtient une renommée internationale grâce au magnifique morceau,  Garota de Ipanema  plus connu sous le nom de The girl From Ipanema d’Atrud Gilberto et Stan Getz. Dès lors la bossa nova est reprise par des artistes d’autres univers musicaux comme Frank Sinatra qui s’associe avec Antonio Carlos Jobim pour l’album Françis Albert Sinatra et Antonio Carlos Jobim .
On retrouve Antonio Carlos Jobim en compagnie d’Elis Regina pour le morceau Aguas de Março, véritable porte d’entrée au très riche univers de la bossa nova brésilienne. Profitez-en bien et n’hésitez pas à approfondir le sujet, ça ne peux pas faire de mal.

 

Guillaume Fournier 

Publicités