Retour sur le 13ème festival des Noctambules


Il y a les concerts qui font passer un simple bon moment, et ceux qui rendent heureux par l’énergie positive qu’ils dégagent ; le 13ème festival des Noctambules était de ceux-là.

10437466_807236252628703_3756376846564183936_n (2)

Didier Wampas a fait le show !

Les amateurs de diversité musicale étaient ravis.

De 16h à 2h du matin, de nombreux groupes se sont relayés sur les 2 scènes du festival, sans aucun temps mort. Reggae, Pop, Rap ou Rock ont alors fait vibrer les spectateurs dans une ambiance festive et bon enfant.

Retour sur les temps forts de la soirée.

La grande force de ce festival était de faire découvrir des artistes émergeants de la scène bordelaise ; ce fut le cas par exemple du groupe Jafly. Les cinq musiciens ont offert au public un reggae endiablé et envoûtant, invitant continuellement à danser. Sur fond de musicalités joyeuses, le groupe propose des textes parfois amusant, souvent engagés, parce que l’on peut divertir tout en faisant passer des messages de fraternité et d’unité.

10303451_807136179305377_4708460636872420540_n

Dans la même démarche, les Meltin’ Kolcha ont eux aussi livré une fois de plus une prestation de grande qualité. Suivant leur devise de « continuellement jumper », le groupe libournais a transcendé le public par son ska, si bien que certains signes de fatigue pouvaient se faire sentir chez les spectateurs à la fin du concert, à force de sauter et de danser sans-cesse !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Didier Wampas en tête d’affiche

La fatigue fut immédiatement balayée lorsque Didier Wampas posa un pied sur la scène, avec son groupe « Les Bikini Machine ». Pionnier du punk à la française, le « Roi Didier » – tel que ses fans l’ont appelé samedi soir – a prouvé une fois de plus que le rock n’ roll n’était pas mort. Particulièrement accessible, proche de son public et amoureux de la scène, le chanteur a interprété la grande majorité de ses chansons au milieu de la foule, où il s’est alors adonné à des câlins et de nombreux bisous (!). Car au-delà de la prestation complètement déjanté qu’il a proposé, Didier Wampas est avant tout rentré en communion avec son public, par générosité et passion. C’est ainsi qu’à la fin de son concert, il a invité les spectateurs à le rejoindre sur scène.

10300499_807238505961811_3893292093693574930_n (2)

Le Festival des Noctambules, c’était aussi Los Teoporos, P2 Freeze, K’Roll, Tita, Hantcha et Acoustic Night Fever, tous aussi bon les uns que les autres, et qui ont permis de faire de cette soirée un événement exceptionnel.

Face à l’orage qui a mouillé la foule pendant dix bonnes minutes, le pouvoir de la musique a réussi sa mission : créer une vraie cohésion et offrir à chacun des souvenirs impérissables.

Clément Corbiat

Publicités