UNE SEMAINE MUSICALE #10


 

Après trois semaines d’interruption forcée, la semaine musicale revient ! Pour ce grand retour et à l’aide  d’un casting cinq étoiles  la semaine musicale  vous propose cinq titres pour vous aider à réviser, travailler, ou plus simplement accompagner votre farniente printanier.  

 

Paolo Nutini, Better Man

Né en terre écossaise il y a de ça 27 ans, Paolo Nutini a, comme son nom peut nous le laisser deviner, des origines italiennes. Celles si transparaissent d’ailleurs musicalement parlant mais surtout au niveau physique, ce qui a rapidement fait de lui une idole auprès des jeunes filles en fleur. Mais non content de ce succès, ces deux premiers albums se sont vendus à presque 2 millions d’exemplaires rien qu’en Angleterre, ce soulmen a la voix écorchée a voulu évoluer.

Pour son troisième album, Caustic love, Paolo Nutini a vu les choses en grand puisqu’il a passé pas moins de cinq ans à le préparer. Et le résultat est au rendez-vous puisque le virage soul entrepris place l’artiste presque à côté de ses modèles que sont Terry Reid, Steve Mariott ou encore Frankie Miller. Pourtant pas sûr que l’écossais arrive à séduire un public d’âge plus mûr que celui déjà tout acquis à sa cause.

 

 

Damon Albarn, Mr Tembo

Vous avez sûrement déjà entendu sa voix sans jamais savoir qui se cachait derrière. Chanteur, pianiste et souvent compositeur de groupes comme Blur, The Good, The Bad and The Queen, il connu une renommée mondiale avec Gorillaz. Mais c’est seul que cet anglais originaire de Whitechapel a décidé de continuer sa carrière.
S’il serait trop long de revenir sur l’ensemble de sa carrière, notons qu’Everyday Robots sorti fin avril, est le premier album solo de celui qui est aussi un producteur de renom.De la composition d’opéra au rock de son groupe Blur, Damon Albarn est un touche à tout. C’est cet éclectisme que l’on retrouve dans son album ou morceaux tristes et parfois un tantinet déprimant côtoyant des morceaux plus joyeux comme Mr Tembo. Mr Tembo justement en écoute ci-dessous, pour vous et gratuitement en plus ! De rien, c’est cadeau.

 

 

 

Rosemary Standley & Dom La Nena , Birds on a Wire

Après avoir été la voix, pour notre plus grand bonheur, du groupe à consonance folk Moriarty, Rosemary Standley s’est lancée dans un nouveau projet, Birds on a Wire, où elle est accompagnée de la violoncelliste brésilienne Dom La Lena qui a déjà accompagné des artistes comme l’intemporelle Jane Birkin ou le toujours actuel Etienne Daho.
Après quelques concerts, le duo a sorti début avril 2014 son premier album logiquement appelé Birds on a Wire. La combinaison de la voix de la française et des différents instruments à corde dont joue la brésilienne offre des morceaux intimistes mais aussi terriblement captivants. Le plus du groupe se trouve dans la variété de titres revisités. Ici on passe d’œuvres classiques à des choses plus pop tout en passant par un morceau du grand Leonard Cohen.C’est d’ailleurs avec ce morceau, gracieusement mis à votre disposition ici, que vous pourrez vous faire votre propre opinion sur ce singulier projet.

 

 

Chet Faker, 1998

Nicholas James Murphy, alias Chet Faker est australien, jeune (tout juste 26 ans), et commence à se faire une belle place dans le monde de l’électro international. Autant de caractéristiques qui le rapproche de Flume, dont nous avons déjà parlé dans une précédente chronique mais je ne doute pas que vous vous en souveniez (si ce n’est pas le cas voici le lien pour combler votre retard la semaine musicale # 7). Ils ont d’ailleurs collaboré pour le morceau Drop the Game présent sur le premier album de Flume.
Signé en 2012 sur le prestigieux label Downtown Records (Duck Sauce, Justice, Major Laser,…) Chet Faker vient de sortir en Avril son premier LP, Built on Glass, après plusieurs EP remarqués. Morceau phare de l’album, 1998, finira de vous convaincre du talent de cet artiste dont on n’a pas fini d’entendre parler.

 

 

Isaac Delusion, She Pretends

Les deux EP sortis début 2013 ne resteront donc pas sans suite. Attendu pour le mois de Juin de cette année, le duo français d’Isaac Delusion passe donc aux choses sérieuses avec la sortie de leur premier album.
Projet jusqu’ici assez mystérieux, Loïc Fleury et Jules Paco, les deux membres du groupe ont dévoilés lundi dernier le premier morceau de ce nouvel album She Pretends, accompagné d’un clip, plutôt fantasmagorique.
Dans la lignée de cette nouvelle vague de talents français qui ne cesse de s’agrandir pour notre plus grand bonheur, Isaac Delusion tient une place à part. Signé sur le label Cracki Records le groupe fait peu parler de lui. Pourtant leur electro-pop porté par la voix envoutante du chanteur, n’a pas laissé insensible outre-Atlantique où ils ont effectué une tournée l’année dernière. Vous aussi laissez vous entrainer par cette electro-pop un rien psyché.

 

 

Guillaume Fournier

Publicités