Jeux Olympiques d’hiver 2014 : l’heure du bilan


Clap de fin pour ces XXIIème Jeux Olympiques d’hiver. Il est de coutume que les épreuves de ski de fond, de hockey et de bobsleigh soient les ultimes épreuves des Jeux d’hiver. Les 96ème, 97ème et 98ème dernières médailles d’or étant attribuées, la flamme désormais éteinte, voici venu le temps des bilans. Entre controverses, performances historiques de l’Équipe de France, razzia des « diables de bataves » sur la glace et le nouveau souffle des « papys » dans certaines épreuves, voici un résumé de ces 22ème Jeux Olympiques d’Hiver.

Capture d’écran 2014-02-24 à 10.28.42

Un bilan positif pour l’Équipe de France.

Quelques jours avant le début de ces Jeux Olympiques, Denis Masseglia, le président du Comité National Olympique du Sport Français, espérait au moins égaler le record de Vancouver qui était de 11 médailles. Dix sept jours de compétition plus tard, l’Équipe de France non seulement fait mieux qu’il y a quatre ans, mais pulvérise également le record de médailles dans des Jeux Olympique d’hiver avec 15 breloques dont quatre en or. Bilan plus que satisfaisant donc, d’autant plus que les athlètes les plus attendus ont dans l’ensemble tous répondus présent. On attendais Martin Fourcade le catalan rentre de Sochi avec trois médailles dont deux en or, on attendais également Alexis Pinturault, le jeune skieur de 22 ans arrache la médaille de bronze au slalom géant pour ses premiers Jeux. Mais quelques points noirs sont venus affecter le tableau des français comme les déconvenues de Jason Lamy-Chappuis, les relais en biathlon ou encore le triste bilan en sport de glace. Néanmoins des Jeux réussis pour l’Équipe de France comme témoigne cette réaction de Denis Masseglia lors de la dernière conférence de presse « on a un beau bilan, qui nous vaut d’avoir gagné deux places au classement des nations ».

fourcade:beatrix

Des Jeux controversés ?

En parti relégué au second plan par les incidents survenus en Ukraine, ces Jeux Olympiques d’hiver ont eut leurs lots de controverses. L’une d’entre elles concerne le patinage artistique. Les juges ont, semble-t-il, favorisées les couples russes lors de l’épreuve de danse sur glace. Et c’est le couple français Nathalie Péchalat/Fabian Bourzat qui en a subi les conséquences. Supérieurs techniquement et sur la chorégraphie, les français se sont littéralement fait volés leur médailles de bronze. Autre « favoritisme » en patinage artistique la jeune Adelina Sotnikova obtient une médaille d’or pour le moins controversée. Injustice faite à la patineuse Coréenne Kim Yu-Na championne olympique sortante et championne du monde qui a été devancée contre toute logique par la jeune patineuse russe de 17 ans. Alors qu’aucune athlète russe n’avait réalisé cet exploit dans cette catégorie, il fallait bien que ça arrive à domicile. Mais cette dernière ne méritait clairement pas ce titre, loin, très loin artistiquement de sa rivale Coréenne.

Autre point noir de ces Jeux, le tracé de la seconde manche du slalom messieurs. Tracé par Ante Kostelic, le croate nous a offert un bien triste spectacle pour l’une des épreuves reine du ski alpin. Indigne d’une manche Olympique, les favoris sont tous passés au tapis : Felix Neureuther l’allemand ou encore les français Alexis Pinturault et Jean-Baptiste Grange, Ted Ligety, tous abandonnent sur la piste du Rosa Khutor Park. Censé favoriser son fils Ivica Kostelic, le tracé a vu le sacre du vétéran autrichien Mario Matt.

Les éternels jeunes

Ole Einar Bjørndalen, entre un peu plus dans la légende. Depuis quelques années, deux ogres trustent les victoires aux mondiaux et aux Jeux Olympiques. Emil Hegle Svendsen et Martin Fourcade sur les quatre dernières compétitions internationales (mondiaux et JO confondus) ont remportés 11 des 16 titres possibles. Souvent vainqueurs, ces deux hommes sont encore bien loin du palmarès impressionnant d’Ole Einar Bjørndalen. À 40 ans, le norvégien disputait à Sochi ses 6ème Jeux d’hiver. Un véritable record de longévité à la hauteur de son palmarès. En effet, sur le plateau du Laura Center, il aura reporté ses 12ème et 13ème médailles olympiques et toutes deux en or s’il vous plait. Alors certes c’est loin des 22 médailles glanées par Michael Phelps, mais pour une olympiade d’hiver c’est plutôt pas mal non ? Le norvégien trône au sommet du mont olympe enneigé. 

Noriaki Kasai est devenu le 15 février dernier le plus vieux médaillé olympique. À 41 ans, le japonais spécialisé dans le saut à ski, décroche sa première médaille en individuel qui vient récompenser l’ensemble de sa longue carrière de sauteur à ski. Deux jours plus tard, il remet ça en offrant au Japon la médaille de bronze du concours par équipe.

Mario Matt, l’autrichien a remporté l’une des épreuve reine du ski alpin : le slalom. 34 ans, celui qui cumulait déjà 4 médailles mondiales (dont 2 titres) n’était jamais monté sur un podium olympique. Très longtemps blessé, l’autrichien à su profiter de son petit dossard dans la première manche pour signer le meilleur temps. Dans une seconde manche tordue, il profite de sa confortable avance sur Marcel Hirscher pour se hisser sur la plus haute marche du podium.

bjorndalen

Si globalement ces Jeux Olympiques se sont bien déroulés sans aucun véritable incident, l’organisation est fut irréprochable, orchestré de main de maître par Vladimir Poutine. Ces Jeux sont surtout l’image que tenait véhiculer le président russe : la mainmise sur la région du Caucase. Ces Jeux Olympiques ont été également ceux des vétérans comme l’ont prouvés les belles performances de Mario Matt, Noriaki Kasai et Ole Einar Bjørndalen homme de ces XXIIème Jeux d’hiver. Pour l’Équipe de France, le bilan est plus que réussi, en décrochant quinze médailles (dont quatre en or) l’objectif de faire mieux qu’à Vancouver à été pleinement atteint. La plupart de ces médailles ont été remportées par Martin Fourcade qui est devenu l’athlète français le plus médaillé dans une Olympiade. Enfin, si nous devons retenir une image de cette quinzaine à Sotchi ce serait le fabuleux triplé en ski-cross de la part de Jean Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol, mais d’autres images ont marqués ces Jeux notamment les quatre triplés des Pays-Bas en patinage de vitesse. Une Olympiade se tourne, une nouvelle démarre bientôt dans un peu plus de deux ans à Rio pour les Jeux d’été, pour revoir du curling, skeleton, de la luge ou du bobsleigh il faudra patienter sagement quatre ans et retrouver ces épreuves à Pyeongchang en Corée du Sud théâtre des prochains XXIIIème Jeux Olympiques d’hiver. En attendant, les Jeux Paralympiques débutent le 7 mars prochain.

Ci-dessous le tableau des médailles (10 premiers)

médailles

Par Mathieu Plestan

Publicités