Top 20 des espèces les plus surprenantes (partie 1)


Je vous propose un top 20 des animaux exceptionnels que ne vous connaissez surement pas. En effet, nous sommes habitués à nos animaux domestiques, sauvages ou ceux que nous voyons dans les reportages à la télévision, mais la diversité du monde animal nous réserve bien des surprises. Connaissez-vous ces animaux extraordinaires ? Alors c’est parti pour un tour du monde en 5 minutes ! 

1) Le moloch horridus

1

Cet animal qui pourrait sembler tout droit sorti de Pokémon est un animal vivant principalement en Australie. Appelé aussi Moloch, moloch hérissé ou diable cornu. Cet agame terrestre et diurne vit dans le désert. Il est de taille modérée, au maximum une vingtaine de centimètres, les femelles devenant un peu plus grosses que les mâles. Ce reptile s’est spécialisé dans la consommation quasi-exclusive des fourmis. L’ensemble d’épines que possède ce lézard dissuade la plupart des prédateurs. En cas d’attaque, il gonfle également son corps pour paraître plus gros. Il se déplace avec des mouvements saccadés, en s’arrêtant régulièrement, ce qui le rend plus difficile à repérer visuellement.

 2) L’antilope girafe

2

Aussi connue sous le nom de gazelle de Waller, cette espèce d’antilope vit principalement en Éthiopie, en somalie, au Kenya et en Tanzanie. C’est une antilope de taille moyenne, caractérisée par son long cou qui fait penser à celui d’une girafe. La gazelle de Waller se nourrit principalement d’acacias qu’elle atteint en se dressant sur ses pattes arrière. Elle a une allure très gracieuse et est surtout un animal rapide.

3) Le blobfish

3

Le blobfish (Psychrolutes marcidus) est une espèce de poissons abissaux vivant entre 600 et 1 200 m de profondeur, au large des côtes australiennes et tasmaniennes. Le chalutage de fond intensif fait du blobfish une espèce en danger de disparition. On trouve ce poisson plutôt original à des profondeurs où la pression est près de cent fois supérieure à celle de la surface. Pour y résister, la chair de l’animal est principalement constituée d’une masse gélatineuse dont la densité est plus faible que celle de l’eau, ce qui lui permet de flotter un peu au-dessus du plancher océanique sans avoir à dépenser sa précieuse énergie en nageant. Il a bénéficié d’une large exposition médiatique après son élection au titre d’animal le plus laid du monde organisé par la Ugly Animal Preservation Society, une association créée par un groupe d’humoristes. 

4) La chauve souris Yoda

4

Vous allez surement trouver une ressemblance entre cet animal et le visage d’un célèbre personnage de Star Wars… Cette chauve-souris a été découverte en Papouasie-Nouvelle Guinée, en pleine forêt tropicale. Elle présente un nez en tube qui lui permet de respirer en même temps que le reste de sa tête est plongé dans les fruits dont elle se nourrit. Les chauves-souris frugivores jouent un rôle essentiel au sein des écosystèmes forestiers puisqu’elles participent à la dispersion des graines des fruits qu’elles mangent, certaines ne germant qu’après avoir transité par leur estomac.

5) Le Babiroussa

5

Les babiroussas possèdent 2 paires de défenses recourbées situées sur le museau ; ils sont présents en Indonésie et leur nom provient du malais « babi » pour porc, et « rusa » pour cerf. Chez le mâle, la paire supérieure est plus développée (jusqu’à 30 cm) et recourbée vers l’arrière jusqu’à pénétrer dans la peau, pouvant provoquer des infections, alors que chez la femelle elle est atrophiée voire inexistante. En petits groupes familiaux, ils parcourent les marécages des quelques îles où ils vivent à la recherche de fruits, de jeunes pousses ou de feuilles. Ils n’hésitent pas à nager lorsqu’un bras de mer se présente. Les babiroussas sont des animaux discrets et timides. En permanence sur le qui-vive, ils se dissimulent à la moindre alerte sous la végétation. Ils occupent un terrier composé de boue et de paille. Leur alimentation est composée de fruits, de feuilles, de champignons et de larves d’insectes.

6) Le Rat-taupe nu 

 6

Le rat taupe nu présent dans l’Est africain est l’une des 2 seules espèces de mammifères eusociaux, c’est à dire vivant en colonie avec une organisation similaire à celle des abeilles ou des fourmis dans le partage des taches. Ainsi, une seule femelle (la reine) se reproduit. Cette espèce est remarquable sur de nombreux points : elle a une longévité exceptionnelle pour un rongeur car elle peut vivre jusqu’à 30 ans, sa régulation de température limitée et sa résistance aux maladies (cancers…) 

7) Le crabe de cocotier 

7

L’énorme crabe des cocotiers, ou crabe voleur, est le plus connu de tous les crabes terrestres. Il est ainsi surnommé car il dérobe presque tout ce qu’il peut transporter à l’aide de ses pinces. De la famille des bernard l’hermite il est connu pour sa capacité à casser des noix de coco grâce à ses fortes pinces, pour en manger le contenu. Il se répartit dans des îles et îlots de l’océan pacifique et de l’océan Indien. Ce crabe a un développement complexe associé à de singulières caractéristiques morphologiques. Son odorat est très performant et il a développé diverses stratégies pour préserver l’eau qui est indispensable à sa respiration. Généralement, l’adulte pèse jusqu’à quatre kilogrammes, sa longueur allant jusqu’à 40 centimètres pour une envergure d’une patte à l’autre pouvant aller jusqu’à un mètre!  Le crabe des cocotiers est adapté d’une façon unique à la vie sur terre. Il peut endurer des sécheresses extrêmes en absorbant de l’eau à partir du sol humide et en fermant son terrier, allongeant ainsi le temps de dessèchement.

8) le fossa

8

Bien qu’on puisse le prendre pour un félin, ce n’en est pas un ! Il s’agit de l’unique représentant de son genre. Cette espèce endémique de Madagascar est le plus grand carnivore de l’île et est parfois comparé à un petit puma. Les adultes mesurent 70 à 80 cm de long du museau à la base de la queue, et pèsent de 5,5 à 8,6 kg, les mâles étant plus lourds que les femelles. Ses griffes semi-rétractiles permettent au fossa de grimper et de descendre des arbres la tête en avant, et l’animal peut aussi sauter d’arbre en arbre. Cet animal est un représentant très particulier dans sa famille, ses organes génitaux partageant certains caractères avec les félins et les hyènes. Il ressemble à une forme diminuée d’un grand félin, comme un puma, mais avec un corps svelte, des membres musclés, et une queue presque aussi longue que le reste du corps. Sa tête ressemble à celle d’une mangouste, relativement plus longue que celle d’un chat et avec un museau large et court, de grandes oreilles arrondies. Il a les yeux bruns relativement écartés aux pupilles fendues. Comme de nombreux carnivores qui chassent la nuit.

9) Le crabe araignée géant du Japon

9

Ce crabe (Macrocheira kaempferi) est une espèce d’araignée de mer vivant au large du Japon. Il est comestible est pêchée par les populations japonaises, à l’échelle artisanale. Le crabe-araignée géant du Japon peut atteindre jusqu’à 3,5 m d’envergure, pattes étendues, dont 37 cm pour le corps, et un poids d’environ 20 kg, ce qui en fait le plus grand arthropode vivant. Dans son milieu naturel, il se nourrit de carcasses d’animaux et fruits de mer (crustacés, mollusques, etc). Il peut vivre jusqu’à l’âge de 100 ans.

10) l’araignée paon

10 1

10

Voici enfin une espèce qui allie la beauté du paon à la crainte que peuvent inspirer les araignées. Cette araignée ne mesure que quelques millimètres. Ses grands yeux sont typiques des araignées sauteuses qui ne tissent pas de toile, mais bondissent sur leurs proies : ce comportement s’est traduit par la sélection (naturelle) d’une vue perçante. L’accouplement s’accompagne d’une danse frénétique.  

 __________

En espérant que cet article vous ait plus, on se retrouve le mois prochain pour la suite de ce top 20. Hé oui, vous n’avez pas fini d’être surpris, et il m’est impossible de tout faire rentrer dans cet article. Mais même avec les 2 articles au total, jamais je n’aurais fait le tour de toutes les espèces surprenantes !  La biodiversité est sans limite… ou presque….

L. Gevers

Publicités