Noël : toujours le même cinéma


Les guirlandes du sapin clignotent,  nous voilà calés sous la couette devant la télé,  un chocolat chaud à la main. Et tous les ans c’est le même cinéma, on nous diffuse les mêmes films ! Mais il faut l’avouer, nous n’éteignons pas le téléviseur pour autant ! Pour vous, voici le top 10 des films diffusés pendant les vacances de Noël, depuis la nuit des temps..!

N°1 : Le Père Noël est une ordure

CorteX_pere-noel-est-une-ordure

Et oui, chaque année la troupe du Splendid revient avec Thérèse, Pierre, Félix et toute la bande ! Quelques « doubitchou » plus tard on ne zappe toujours pas parce qu’on ne se lasse pas de voir Balasko jouer de la trompette dans l’ascenseur bloqué,  tout cela rythmé par les « c’est cela oui » incessants de Thierry Lermite. Bref, le Père Noël est une ordure et on adore ça !

N°2 : Les Bronzés font du ski

bronzes-font-du-ski-1979-20-g

On ne change pas une équipe qui gagne. La troupe du Splendide ( encore et toujours ) monopolise décidément nos écrans à Noël. Mais il est rare qu’on échappe aux Bronzés et à leur escapade en pleine montagne. Avouez qu’un hiver sans Jean Claude Dusse qui essaie de conclure, serait un hiver morose !

 N°3 : Love Actually

love-actually-2

Noël c’est quoi ?  La famille, les cadeaux, mais surtout de l’amour avec un grand A ! Quelle fille n’a pas rêvé de vivre dans un pays où Hugh Grant est premier ministre ? Alors chaque année c’est le même refrain, on termine la boite de chocolat qu’on s’était promis de pas finir sans même s’en rendre compte. Tout cela accompagné d’un sourire niais parce que… c’est beau l’amour !

N°4 : La Boum

boum-2-1982-09-g

Dans la famille des comédie romantique je demande… La Boum !  « Dreams are my reality » raisonne dans nos têtes et Vic’ fait de nous tous des adolescents insouciants juste le temps d’une soirée canapé.

N°5 : Un bon vieux Walt Disney

15f31210

Un Noël traditionnel tu voudras, un Walt Disney tu regarderas ! Les 101 dalmatiens, Cendrillon, La belle et la bête, Mary Poppins … on chantonne les musiques, on connait  les répliques. On adore détester les méchants et voir les gentils triompher. Bref, laissez nous rêver…

C’est supercalifragilisticexpialidocious !

N°6 : Beethoven 

1208505-beethoven-le-saint-bernard

Bienvenue dans la famille Newton ! Tous les ans cette famille nous fait un petit coucou et nous donne une grande dose de bons sentiments ! Alors épris par ce célèbre Saint Bernard, les enfants rêvent à la vue du film d’avoir le même à la maison. Les parents effrayés et voyant déjà leur maison retournée, commandent illico une peluche grandeur nature au père Noël !

N°7 : Maman j’ai raté l’avion

maman-j-ai-rate-l-avion-09-g

« Maman j’ai raté l’avion », « Maman j’ai encore raté l’avion » mais sont-ce des parents irresponsables ?! Bon, il est vrai que si Papa et Maman avaient fait un peu plus attention, Kévin n’aurait pas raté l’avion et le film se serait appelé «  Maman, j’ai pas raté l’avion ». Nous l’aurions vu avec ses parents à Paris en train de manger tranquillement  la dinde de Noël. Aucun intérêt ! Je ne sais pas ce que le petit McCallister est devenu mais mon petit doigt me dit qu’il ferait un malheur dans la police !  

N°8 : Sissi

sissi

Passons du coq à l’âne ou plutôt de l’enfant à l’impératrice ! Le doux bruit des sabots des chevaux, quelques robes somptueuses, un soupçon d’élégance, des duchesses et des archiduchesses et surtout la sublime Romy Schneider. Pas de doutes, nous sommes revenus au temps de Sissi l’impératrice. Le charme de l’image et du son témoignant de l’époque du film, nous voici plongés dans les tribulations amoureuses de la Princesse Elisabeth de Bavière.

N°9 : La folie des grandeurs

folie-des-grandeurs-71-03-g

20h50, « Mon Seignor,  il est l’or… » de regarder pour la 36 000ème fois le duo De Funès/ Yves Montand.  Juste pour le plaisir de crier en chœur avec Don Salluste de Bazan «  il en manque une ! ».

Comme toujours, il est plaisant de détester les personnages qu’incarne Louis de Funès. Des quiproquos, des répliques cultes, une gestuelle toujours parfaite, et surtout des records d’audience, voilà pourquoi cette comédie est tous les ans au rendez vous.  

N°10 : Toy Story

image-toy-story1-2_hfd

Finissons par ce pour quoi les enfants attendent Noël avec impatience : les jouets. Les studios Pixar ont fait fort, il les ont rendu vivants ! Il faut avouer qu’on ne regarde plus les jouets de la même manière après le film. On repense à toutes les Barbie et tous les Ken dont nous avons coupé les cheveux de façon barbare, à tous ces doudous qui après avoir trainé partout ont subi le sort ultime de la machine à laver. Mais les enfants eux ne retiennent qu’une seule chose : « vers l’infini et l’au-delà !!! ».

 

 

Par Laurine D.

Publicités