Casse-tête chinois, Klapisch clôt en beauté la trilogie


Ça y est, le 3ème volet de la trilogie « L’auberge Espagnole » est enfin sorti ! Il s’agit de Casse-tête chinois, avec entre autres Romain Duris, Cécile de France, Audrey Tautou et Keilly Reilly.

La vie de Xavier, quel casse-tête !

11 ans après « L’auberge espagnole » et 8 ans après « Les poupées russes », nous retrouvons le personnage Xavier (Romain Duris), qui, parce qu’il est entier, honnête et surtout fidèle à ceux qu’il aime a une vie bien compliquée. Déjà, il doit partir vivre aux Etats-Unis pour suivre ses enfants, car sa femme, jouée par Kelly Reilly, vient de le quitter, entre autres parce qu’il a accepté de faire un enfant à sa meilleur amie lesbienne (Cécile de France). Arrivé aux Etats-Unis, il doit trouver un boulot et un appart’, et pour faciliter sa situation, il se marie avec une sino-américaine qu’il ne connait pas ! Oui, tout ceci semble un peu compliqué, mais ce personnage est plutôt heureux, car la vie c’est aussi ça, et vaut mieux une vie mouvementée qu’une vie monotone, non ?

http://www.youtube.com/watch?v=z-8ivT49RHE

Le meilleur volet de la trilogie !

Alors autant vous le dire tout de suite, pour moi « Casse-tête Chinois » est certainement le meilleur épisode de la trilogie, même si « L’auberge espagnole » était déjà du très haut-niveau. J’avais également bien aimé « Les poupées russes », mais il manquait un petit quelque chose, le grain de folie propre à Klapisch.

Ici, tout y est ! C’est drôle, plutôt intelligent, parfois émouvant, et puis faut il dire qu’on est surtout très content de voir toute cette jolie bande d’acteurs.
Cédric Klapisch a eu une superbe idée de faire une trilogie de cette manière-là. Car généralement, les suites, c’est toujours la même chose : On reprend les éléments qui ont bien marchés, et on ressert la même soupe, la même histoire mais transposée dans un environnement différent. Mais là pas du tout, on suit la vie des mêmes personnages, on suit leur évolutions, leurs galères et leurs joies. On a vraiment l’impression de voir des tranches de vie. Et ces personnages, au bout de toutes ces années, ils sont presque devenus nos amis, on les regarde d’un œil bienveillant, on est content de leurs réussites et on stresse quand ils ont des problèmes.

(Source Le blog du cinéma)

Drôle, très drôle !

La qualité majeure de ce film, c’est quand-même qu’il est drôle, très drôle même ! Entendre Audrey Tautou parler de sexe de manière totalement décomplexée, ou Romain Duris transporter un matelas sur son dos au beau milieu d’un quartier chinois aux Etats-Unis, c’est à mourir de rire. Klapisch a toujours son regard aiguisé, précis et net, qui donne à ses personnages une vraie personnalité, et permettent alors des situations cocasses et étonnantes.

Les personnages ont évolués, les sujets aussi

« Casse-tête Chinois » est aussi un film malin, qui traite de sujets de société comme l’homoparentalité, le mariage dit « blanc » ou tout simplement le divorce et la garde alternée. La réalisation est rythmée et efficace, et les 2 heures du film paraissent n’être que 30 minutes. C’est rare pour un film qui n’est ni un thriller, ni un film d’action à gros budget, de tenir 2 heures sans tomber dans l’ennui ou le gnan-gnan. Ici on ne s’impatiente pas du tout, car il y a énormément de choses à raconter sur ces personnages que l’on n’a pas vu depuis presque 10 ans et qui ont eu pendant ce temps une vie bien remplie, comme quand on revoit des amis d’enfance des années plus tard et qu’ils nous racontent où ils en sont dans leur existence.

Courrez-y !

J’espère que je vous ai donné envie d’aller voir « Casse-tête chinois », car que je le trouve vraiment très réussi. Ce film est une vraie bouffée d’oxygène où l’on rit beaucoup. Je vous conseille donc une soirée ciné puis resto … chinois évidemment. 

Clément Corbiat, décembre 2013

Publicités