1963-2013 : l’espoir est mort à Dallas


9155999

Source image : canada.com

JFK l’homme, l’icone, le mythe.Voila 50 ans tout juste que disparaissait l’une des figures la plus populaires et charismatique sde son époque. Dans sa vie publique JFK est un homme du XXe siècle. Au delà de l’image du séducteur ou homme à femmes que nous lui attribuons, John Fitzgerald Kennedy était un battant, un homme plein de convictions, insufflant un vent de modernité à sa fonction. Bien avant d’être l’acteur de la crise cubaine, il a combattu au Pacifique lors de la deuxième guerre mondiale, en y laissant de peu la vie. Subissant également une maladie qui s’aggravera avec l’âge.

La famille Kennedy est imprégnée du « malheur » qui s’abat sur elle. Ces épreuves ont néanmoins fait de John, un homme. Sénateur puis président de la première puissance mondiale du monde libre durant la « cohexistence pacifique »avec les soviétiques. L’image même de la confiance, de la securité, dont les « ladies » n’ont jamais oublié ce sourire béat.  

Mais comme tous les mythes, pour que celui ci prenne vie, il faut lui donner sa part de mystère qui se traduit parfois par un drame dont la noirceur nous reste encore difficilement éclairée de nos jours. Avant de s’envoler pour Dallas, JFK dit a Jacky « Tu sais que nous allons chez les dingues,aujourd’hui. Mais Jackie si quelqu’un veut tirer d’une fenetre avec un fusil,personne ne peut l’arreter.Alors pourquoi se ronger avec cela? » Cette journée du 22 novembre résonne encore des trois coups de feu dans la mémoire américaine.Imaginons nous cette scène atroce où Jackie, l’épouse, la mére de famille voit celui qu’elle aime mourir sous ses yeux. La premiere balle a raté. La deuxieme a touché le cou et la troisième a fait exploser le crâne du président, dont une partie a atteri dans les mains de la Première Dame. Oswald était t-il le seul a tirer? Une question qui alimente encore les discussions de nos jours.

La mort du président est une sorte de « trou noir historique » comme le dit l’historien Thurston Clarke. »Elle est probablement plus puissante que les années qu’il a vécues » renchérit Alan Brinkley. « Depuis sa mort 40000 livres lui ont été consacrés », nous dit Jill Abramson la directrice du New York Times.

Ce qu’il faut retenir est que ce qui est mort a Dallas ce 22 novembre 1963,c’est ce qui s’appelle « l’espoir ». En effet, les drames vont s’enchainer en cascades après sa mort : guerre au Vietnam, assassinats dont son frère, crises économiques et enfin le terrorisme a nos jours encore. « Notre héritage n’est précédé d’aucun testament » disait le poète francais René Char.

Par Jean Guillaume Tétu

JFK AU CINEMA : des films plus ou moins sérieux…

Patrouilleur 109 : sorti peu avant les attentats de Dallas, ce film relate la période où Kennedy était soldat lors de la guerre 39-45

patrouilleur-1-g

Complot à Dallas : tout est dit dans le titre…

complot dallas

JFK : La théorie du complot est une fois de plus développée dans ce film porté par Kévin Costner

j-f-k-1991-08-g

Treize Jours : revient sur la crise cubaine entre EUA et URSS

treize-jours-2000-04-g

Watchmen : Oui, les Watchmen ont collaboré avec JFK !

Brett_Stimely_as_JFK

Le Majordome :  l’histoire des Etats-Unis par l’évocation de la vie d’un majordome de la Maison Blanche

majordome

Parkland : le point de vue des médecins à l’arrivée du corps de Kennedy…

parkland-parkland-02-10-2013-3-g

Sans oublier la série « Les Kennedy »

Serie-Les-Kennedy-Katie-Holmes-comme-on-ne-l-a-jamais-vue_portrait_w674

Yohann Sed.

Publicités