« Hero Corp » : le retour


Depuis le lundi 21 octobre, France 4 diffuse la saison 3 de Hero Corp, de et avec Simon Astier, le frère d’Alexandre, que vous avez déjà pu voir dans le rôle de Yvain dans Kaamelott.

herocorp_0

Source image : culturebox.francetvinfo.fr

Ça va peut être vous paraître étonnant si vous n’avez jamais entendu parler de cette série, mais la saison 3 de celle-ci est peut-être une des plus attendues de l’histoire des séries françaises ; pas en nombre de spectateur, mais en intensité.

Je m’explique, en 2008 et 2010 sont diffusées les deux premières saisons de Hero Corp, sur Comédie puis sur France 4. Diffusée à des heures improbables (notamment la nuit), la série ne fait pas beaucoup d’audience. Pourtant, elle devient rapidement culte pour toute une communauté de fans. Ainsi, lorsqu’ils apprennent qu’il n »y aura pas de saison 3, les fans lancent une énorme opération de soutien, notamment reconnaissable grâce à son cri de guerre, le fameux « PINAAAAAGE » (expression phare du personnage Klaus), et multiplient les événements.

Au début de l’année 2013, alors que les plus pessimistes croyaient déjà Hero Corp enterrée, France 4 accepte enfin de programmer une saison 3, et qui plus est à un horaire correct : 20h35. C’est une des premières fois dans l’histoire de la télé française qu’une série survie (ou ressuscite) grâce à ses fans! Et cette histoire fait du bien, car Hero Corp est une petite série, à petit budget, montée avec les moyens du bord par un groupe d’amis, est elle nous montre que parfois cela suffit largement pour plaire (alors que l’énorme production de Dallas saison 2 s’est écroulée en cours de diffusion…)

Mais au juste, c’est quoi Hero Corp ?

Hero Corp

source : france4.fr

C’est l’histoire d’anciens super héros qui ont vu leurs super-pouvoirs décroître au fil des ans, à tel point que cela en devient ridicule. En effet, celui qui projetait autrefois de l’acide ne peut aujourd’hui que jeter du shampoing (et qui pique pas les yeux!), un autre a le pouvoir de persuasion, mais seulement si tu es d’accord, ou encore un autre a le pouvoir de se transformer en un mec que tu ne connais pas …

Tous ces supers héros se sont alors réfugiés en communauté dans une campagne isolée, jusqu’au jour où John, le héros (Simon Astier), sorte d’élu qui ne sait pas trop ce qu’il fait là, est venu leur rendre visite. Après de nombreuses péripéties au cours des saisons 1 et 2 (je ne vous les dévoile pas, car je vous conseille vivement des les regarder), la bande d’amis se retrouve aujourd’hui perdue sur une île déserte… Que va-t-il encore leur arriver ?

 La saison 3

Au bout de quelques secondes du premier épisode de la saison 3, on se dit que l’univers Hero Corp est bien présent : un humour génial, parfois grinçant, des personnages bien trempés, et une fois de plus une situation délicate promettant de belles aventures. Que demander de mieux ?

Il est à noter que pour cette saison 3, le format a changé. En effet, là où les précédentes saisons comptaient 15 épisodes de 26 minutes, la nouvelle en compte 36 de 7 minutes. De quoi encore hausser le rythme et donc ne jamais nous laisser sur notre faim (Simon Astier dit avoir enlevé tous les temps morts).

 Pourquoi faut-il absolument regarder Hero Corp ?

Parce que c’est peut-être une des séries françaises les plus drôles depuis bien longtemps, avec un humour fin propre à la famille Astier.

Parce que il y a Arnaud Tsamère dans le rôle de Capitaine sport extrême, celui qui saute à l’élastique mais sans élastique car « l’élastique c’est pour les fiotes ».

Parce que Jean-Mi Cheng : 

 Parce que ce n’est pas QUE drôle (même si c’est à mourir de rire, je le répète). C’est avant tout une série mêlant action et suspense, avec une vraie intrigue très travaillée et de nombreux rebondissements.

Parce que vous vous sentirez un peu perdu quand vos amis dirons « Personnellement, j’aimerais bien que tu arrêtes de me demander de t’imaginer en train de pisser ».

 Et surtout parce que vous passerez un super moment, devant une série géniale, produite de manière seine (et ça, ça fait du bien) par des gars bourrés de talents.

 Si vous n’avez pas vu les saisons 1 et 2, cela ne vous empêche pas de regarder la 3 car l’intrigue est indépendante. Alors plus d’excuses, rendez-vous du lundi au vendredi à 20h35 sur France 4, pour un épisode inédit chaque jour, ou le samedi pour le rattrapage de la semaine.

 Bon visionnage à tous !

Clément Corbiat, octobre 2013

Publicités