Jack Nicholson


 

jack-nicholson-jack-nicholson-20161947-2560-1703

Source image : theadventuresofttransman.com

Il est sans doute l’acteur le plus talentueux d’Hollywood, et même du monde. Il a joué dans des films absolument fabuleux, devenus des classiques. Il aurait couché avec plus de 5000 femmes dans sa vie selon ses dires. Jack Nicholson, en plus d’être un super tombeur, peut ainsi donc être qualifié de monstre sacré du cinéma, de véritable légende vivante. Retour, en quelques lignes, sur la vie de cet homme tant adulé par le monde entier.

Ce qui va suivre est assez intéressant et loin d’être anodin. Le petit Jack est né  de père inconnu sous la présidence d’un certain Franklin D. Roosevelt le 22 avril 1937. Sa mère est showgirl. Ses grands-parents l’élevèrent alors, et Jack a toujours cru que ses grands-parents étaient ses parents et que sa véritable mère était en fait sa sœur. Ce n’est que des années plus tard, qu’un journaliste ayant fait de nombreuses enquêtes à ce sujet lui dira la vérité. Le plus impressionnant dans tout cela est qu’un certain Arthur Kennedy, acteur qui faisait ses débuts à Broadway à l’époque de sa naissance, lui ressemble étrangement… son père biologique peut-être ? Mais certains disent que c’est en fait Donald Furcillo, d’autres pensent que c’est plutôt Eddy King, le manager de sa mère… Une vraie pagaille tout cela !

En tout cas, une chose est sûre, cela ne lui a pas empêché d’avoir un somptueux destin. Au début, il exerce de nombreux petits jobs, dont un au département des dessins animés de la MGM. A la même période, il prend des cours au très célèbre Actor’s Studio, école dont sont sortis des grands noms du cinéma comme Meryl Streep ou bien Robert de Niro pour ne citer qu’eux.

C’est en 1958 qu’il décroche son premier rôle, celui d’un adolsecent convaincu d’être un assassin. Le film s’intitule the cry baby killer et a été réalisé par Roger Corman qui l’a fait jouer dans quelques autres de ses œuvres. Mais il peine à trouver du boulot en tant qu’acteur, alors Joseph (son deuxième nom) se met à écrire des scénarios.

Sa carrière décolle à la fin des années 1960 avec le film Easy Rider. Il décroche grâce à ce film une nomination aux Oscars, la première d’une longue liste interminable…! La preuve en est que l’année suivante, il est encore nominé, mais cette fois-ci pour le film cinq pièces faciles. Rebelote en 1973 et 1974 pour la dernière corvée (prix d’interprétation à Cannes) et Chinatown. Mais malheureusement, ce ne sont – pour l’instant – que des nominations et non pas des récompenses… cela ne saurait tarder, tant son talent est désormais reconnu de tous. En effet, en 1975, il décroche enfin la précieuse statuette grâce à l’incroyable vol au dessus d’un nid de coucou réalisé par Milos Forman. Ce film, à la fois amusant, révoltant, et très émouvant est un incontournable du cinéma qui figure sur la liste des meilleurs films américains de tous les temps, rien que cela !

Jack-Nicholson-jack-nicholson-23272476-1024-768

Source image : fanpop.com

Dès lors, des rôles tous aussi grandioses les uns que les autres s’offrent à lui. Citons bien évidemment celui du très inquiétant Jack Torrance pour l’adaptation cinématographique de l’œuvre de Stephen King, Shining, réalisé par un des meilleurs réalisateurs qui a pu exister, Stanley Kubrick (orange mécanique, 2001 : l’odyssée de l’espace, Barry Lindon, Docteur Folamour, Full Metal Jacket). Pas de nomination aux oscars cette fois-ci, même s’il l’aurait mérité, tant son jeu est tout simplement bluffant dans ce film. Mais pas de panique ! le come back de Jack Nicholson aux Oscars se fait en 1983 avec Tendres Passions. Grâce à ce film également très bon, il remporte son premier oscar du meilleur acteur dans un second rôle. Dans les années 1980, trois autres nominations ont suivi, pour Reds, l’honneur des Prizzi et ironweed. La fin de cette décennie se fini d’ailleurs par une incroyable performance qui lui vaudra des nominations à tout, sauf aux Oscars. Cette performance, c’est celle du Joker, le pire ennemi de Batman. Un rôle tout simplement culte, toujours aussi bluffant, même en ayant vu l’interprétation de l’acteur Heath Ledger dans The Dark Knight. Une fois de plus, l’acteur montre dans ce Batman de Tim Burton qu’il est une personne très talentueuse, pouvant incarner des rôles toujours inquiétants, psychologiques, tout en y rajoutant une réelle profondeur et une incroyable crédibilité au personnage.

Cependant, après le film Wolf dans lequel il incarne un loup-garou et crossing guard entre autres, notre cher acteur se tourne vers des films plus légers, plus comiques comme Mars Attacks ! qui marque les retrouvailles avec Tim Burton, la superbe comédie pour le pire et pour le meilleur (oscar du meilleur acteur) de James L Brooks qui l’a déjà fait jouer dans Tendres Passions (1983) et Broadcast News (1987), le joli petit film Monsieur Schmidt, sans oublier tout peut arriver (2003) aux côtés de Diane Keaton et enfin sans plus attendre avec Morgan Freeman (2008). Mais ce n’est pas pour autant que notre brave homme laisse les rôles un peu plus sombres de côté ! Ainsi, nous avons pu le voir dans la même période dans the pledge (2001) de Sean Penn et du remake des Infiltrés (2006) de Martin Scorsese. Dans ce brillant film policier, il se retrouve avec Leonardo DiCaprio (titanic, blood diamond) Matt Damon (trilogie jason bourne, true grit) et Mark Wahlberg (the figter, ted). Mais depuis maintenant quelques temps, Jack se fait de plus en plus rare sur les plateaux de tournage, préférant incarner des rôles moins compliqués qu’auparavant. comment savoir (2013) est le film qui marque sa dernière apparition devant la caméra… « c’est tout, pour le moment » comme dirait une voix culte de la télévision française.

Mais Jack Nicholson n’est pas qu’acteur, il est aussi réalisateur ! Il s’est attelé dans cette lourde touche pour Vas-y fonce (1971), le western en route vers le sud (1978) ainsi que pour la suite de Chinatown intitulée The two jakes (1990).

Ainsi, nous pouvons remarquer par cette brève biographie mettant en avant tous ses meilleurs films que Jack Nicholson était un acteur nominé et récompensé de nombreuses fois aux Oscars, Golden Globes et BAfta en plus d’être très prolifique (près de 70 films) et extrêmement doué. D’autant plus qu’il sait choisir ses films, pour la plupart devenus des chefs d’œuvre, des classiques ou alors au pire des cas des films cultes. Il peut tout jouer : le fou, le grand malfrat, le séducteur, le névrosé, le sadique. Autant dire que très peu d’acteurs arrivent à son chevet… Bref, Jack Nicholson a marqué l’histoire du cinéma, pour toujours.

Jack Nicholson

Source image : pennlive.com

ANECDOTES

Il a refusé de jouer dans Le Parrain. Marlon Brando a alors pris sa place dans le rôle de Corleone.

Il était voisin avec Marlon Brando pendant de très longues années.

Il est avec Michael Caine le seul acteur à avoir été nominé aux Oscars dans cinq décennies différentes (1950, 1960, 1970, 1980, 1990, 2000).

Il a remporté 3 Oscars (12 nominations), 6 Golden Globes (17 nominations) et 4 Batfa (8 nominations), 1 Saturn Award et 1 prix d’interprétation à Cannes. Il fut même nommé aux Razzie Award dans la catégorie du pire acteur pour les films Man trouble et Hoffa, tous deux datant de 1992.

L’anedocte « potins » : Il eu cinq enfants avec quatre femmes différentes. Célèbre pour son incapacité à rester fidèle, il trompa sa femme pendant 17 ans avec la meilleure amie de sa fille.

_______________

10 FILMS AVEC JACK NICHOLSON A VOIR ABSOLUMENT

Vol au dessus d’un nid de coucou

vol au dessus nid coucou

Source image : toutlecine.com

Shining

the-shining-crazy

Source image : crazyduckmovies.blogspot.com

Chinatown

chinatown-1974-05-g

Source image : toutlecine.com

batman

batman-1989-22-g

Source image : toutlecine.com

pour le pire et pour le meilleur

pour-le-pire-et-pour-le-meilleur-1997-11-g

Source image : toutlecine.com

easy rider

easy-rider-1969-13-g

Source image : toutlecine.com

tendres passions

3014756,templateId=scaled,property=imageData,,scale=proportional,v=1,,CmPart=com.arte-tv.www

Source image : dvdclassik.com

les infiltrés

Les-films-a-la-tele-du-21-octobre-Les-Infiltres-Benjamin-Button-et-Le-parrain-2_portrait_w532

Source image : tele.premiere.fr

tout peut arriver

tout-peut-arriver-2003-06-g

Source image : toutlecine.com

la dernière corvée

25-lastdetail

Source image : parkcircus.fr

ET SI VOUS ETES GOURMANDS…

Mars Attacks !

nicholson-mars-attacks-753697

Source image : linternaute.fr

Monsieur Schmidt

monsieur-schmidt-2002-19-g

Source image : toutlecine.com

Wolf

wolf

Source image : allmovie.com

Par Stanislas Lefort

Publicités