FIFIB 2013 – Film en compétition : Tonnerre


Du 3 au 9 Octobre a lieu la 2ème édition du Festival international du film indépendant de Bordeaux (FIFIB). Huit films sont en compétition pour décrocher la Lune d’or, prix remis par le jury présidé par Anne Parillaud. Chaque jour, SuperBobine publiera un article sur les films diffusés, et essaiera d’établir un palmarès.

Aujourd’hui, Tonnerre de Guillaume Brac.

 b10155333400d4cc8d10286d51ddbf9f

source image : lefilmfrancais.com

Synopsis publié dans le dossier de presse :

Un rocker trop sentimental, une jeune femme indécise, un vieux père fantasque. Dans la petite ville de Tonnerre, les joies de l’amour ne durent qu’un temps. Une disparition aussi soudaine qu’inexpliquée et voici que la passion cède place à l’obsession.

Avis :

Tonnerre est la première très bonne surprise de ce festival. C’est un film très étonnant qui va de rebondissement en rebondissement, et qui ne nous laisse jamais sur notre faim. La réalisation soignée donne un aspect très réaliste au film, et les personnages sont très touchants.

Vincent Macaigne est bouleversant dans le rôle de ce chanteur oublié, un peu perdu tant dans sa vie que dans ses sentiments.

Ce film de Guillaume Brac est une sorte de « comédie romantico-dramatique », mais il est en réalité très difficile de le ranger dans une catégorie puisqu’il mêle les genres. En effet, la première moitié du film est très drôle avec des scènes cocasses et des répliques qui font mouches, puis nous basculons rapidement dans un drame amoureux. La différence d’âge et la jalousie, mais aussi la véracité des sentiments (ou non ?) sont les thèmes majeurs de ce film, et ils sont traités avec beaucoup de justesse.

Outre l’Histoire d’amour, Tonnerre est peut être en réalité bien plus un film sur les relations pères/fils (le père est interprété par le formidable Bernard Menez), sur leurs maladresses mais surtout sur les liens forts qu’elles induisent.

C’est donc un film qui sonne vrai, qui est drôle quand il le faut puis touchant lorsque c’est le moment.

Je pense que Tonnerre est un candidat sérieux pour l’obtention de la « lune d’or » (prix du jury), et le réalisateur Guillaume Brac se révèle réellement comme un espoir du cinéma français.

Clément Corbiat, le 05/10/2013

Tonnerre-tt-width-604-height-327

Source image : lesinrocks.com

MINI-AVIS DE YOHANN SED : « Tonnerre » est le genre de film qui déroute totalement le spectateur. Le côté comique ainsi que la légéreté qui se dégagent du film laissent vite la place aux tensions et à une atmosphère un peu plus sombre. Cette prise de risque émanant du réalisateur fait de ce film une œuvre sacrément efficace. Tonnerre montre également avec réalisme une des facettes du comportement de l’homme qui peut, en conséquence d’un trop-plein d’émotions, accomplir des choses qui vont au-delà du rationnel. Il faut souligner également le fait que la nature est très présente, avec de nombreux paysages par exemple. « Tonnerre » est donc une œuvre synonyme d’originalité, à la fois captivante et émouvante. Le spectateur ne peut être déçu. 

Publicités