recette – l’agneau pour crocodile selon « Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre »


 

Tout le monde a déjà vu Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre, tout le monde connait alors la fameuse scène du « il est ou le mogneau ? », réplique culte dite par Jamel  « Numérobis » Debbouze. Mais vous êtes-vous déjà posé cette question : « comment prépare-t-on un plat à base d’agneau pour les crocodiles ? ». « Facile ! » me répondrez-vous, mais pas tant que cela en fait, bien au contraire. Car derrière leurs airs de grands prédateurs et d’épicuriens qui mangent tout ce qu’ils trouvent, les crocodiles sont en fait de véritables fines bouches, ils ne mangent pas n’importe quoi et pas n’importe comment. Ainsi, si un jour vous vous faites manger le bras ou la jambe, dites-vous au moins qu’une partie de votre corps était  très succulente et appétissante : soyez fiers qu’un crocodile, espèce au combien tâtonne sur la nourriture, a choisi votre jambe/bras et pas celle de vos partenaires. Une chance inestimable !

Comme nous le voyons très brièvement dans cette aventure d’Astérix, il leur faut de l’agneau de qualité qui puisse facilement se briser dans leur mâchoire aux si petites dents. Ainsi, l’agneau doit être préparé physiquement et psychologiquement avant d’être servi en plat principal. Il doit être parfait : tout un processus a été mis en place pour que l’agneau le plus quelconque qui soit devienne le met le plus exquis, le plus délicieux. Alors bien sûr, le réalisateur Alain Chabat ne s’est pas attardé dessus, ce qui est bien dommage, tant cette pratique datant des temps anciens est très intéressante et est finalement importante pour notre culture générale. Nous devons donc, au nom des pouvoirs qui nous sont conférés, vous inculquer cet élément précieux qui vous donnera une culture générale puissante et efficace, en toutes circonstances, même quand vous méditerez lors du petit caca matinal.

Mais revenons aux choses sérieuses je vous prie. Voici, en exclusivité mondiale, et seulement sur  Super Bobine, la recette de l’agneau pour crocodile. Bon appétit les amis !

Ingrédients : un agneau plutôt jeune pour qu’il nous offre une viande de qualité. De préférence, faites en sorte qu’il soit bien gros et bien gras,pour rassassier les crocodiles avec une seule bête (cela serait dommage de gaspiller plusieurs agneaux alors qu’un seul aurait suffi !)

 du sel, du poivre, des épices, une pomme « Golden » et des raisins secs.

–          Acheter un agneau bien gras au marché, et pas ailleurs. Il le faut en entier, vivant. Ce qui est assez difficile de trouver dans les supermarchés.

–          Faites le gambader environ deux jours entiers afin qu’il devienne tendre et goûteux. Donnez lui quand même un peu d’eau et à manger, restons un minimum humain tout de même !

–          Faites lui des caresses, dites-lui des mots d’amour. Apaisez-le, sapristi saucisse !

–          L’attraper et lui mettre du sel et du poivre sur toutes les parties du corps, en partie les pattes et la tête.

–          Lui enfoncer des raisins secs dans le derrière et une pomme dans la gueule

–          Faites le entrer dans l’enclos aux crocodiles

–          Dites « bon appétit » et attendre tranquillement en lisant un magazine people. Vous avez le choix entre Closer, Oops ou bien Paris Match. Si vous êtes tatillons, vous pouvez très bien lire Vanity Fair.

–          Ramasser les restes (les os par exemple) et les mettre à la poubelle (et dans la bonne ! n’oublions pas qu’il faut faire le tri).

Publicités