Catherine Deneuve


Ah Catherine..! C’est une belle femme, mais aussi une bonne actrice ! Elle nous l’a montré plus d’une fois ! Ainsi, des Parapluies de Cherbourg à Place Vendome en passant par le dernier métro, plus personne n’ose en douter : Catherine Deneuve est une sacrée actrice ! Retour sur la carrière de cette grande personnalité du cinéma français.

catherine_deneuve_en_noir_et_blanc_tient_un_crayon_reference

Source image : gala.fr

Née le 22 octobre 1943 d’un père directeur des doublages à la Paramount Pictures et d’une mère ayant été pensionnaire au théâtre de l’Odéon, Catherine Fabienne Dorléac débute sa carrière au cinéma en 1956 dans un film intitulé les collégiennes par le réalisateur André Hunnebelle, connu par la suite pour la trilogie Fantomas mettant en scène Jean Marais et louis de Funès. En 1960,  pourtant pas très enthousiaste à l’idée de devenir actrice, nous la retrouvons dans les portes claquent puis dans l’homme à femmes. En 1962, elle rencontre Roger Vadim qui devient quelques temps plus tard son époux. Il la fait jouer dans le vice et la vertu.

Mais c’est surtout grâce à Jacques Demy que sa carrière décolle. En effet, les parapluies de Cherbourg est le film qui la propulse au rang de star adulée de tous. D’autant plus que ce film remporte la palme d’or, ce qui accentue sa popularité, dépassant alors les frontières françaises. Par la suite, elle figure dans Répulsion de Roman Polanski mais aussi dans les créatures (1965) d’Agnès Varda qui est un formidable échec. Après ce raté, elle retrouve l’époux de cette réalisatrice que nous connaissons mieux sous le nom de Jacques Demy pour le film musical devenu un énorme classique les demoiselles de Rochefort, dont la chanson phare est cultissime.  Puis elle se retrouve aux côtés de Michel Piccoli et du réalisateur Luis Bunuel pour Belle de jour, qui reçoit un très bon succès critique. Autre échec, celui de la sirène du Mississippi réalisé par François Truffaut (avec qui elle a eu un enfant en 1972 !) et mettant en scène aux côtés de l’actrice Jean Paul Belmondo. Un joli film pourtant, mais qui n’a pas fait exploser le box-office à l’époque de sa sortie. Dommage. Ce brillant réalisateur connu pour ses chefs d’œuvre comme les 400 coups et Jules et Jim la refait jouer en 1980 dans le dernier métro aux côtés de Gérard Depardieu. C’est un véritable triomphe. Il reçoit dix récompenses lors de la cérémonie des Césars de 1981 dont celle du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure actrice. Mais entre La sirène du Mississipi et Le dernier métro, Catherine Deneuve quoi s’est faite remarquée pour sa signature dans le manifeste des 343 ayant pour objectif d’obtenir la légalisation de l’avortement et pour sa lutte pour l’abolition de la peine de mort a joué dans de nombreux films. Citons Mayerling de Terence Young, Folies d’avril (1970) de Jack Lemmon, Peau d’âne (1970) qui marque les retrouvailles avec Jacques Demy, l’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune du même réalisateur, le formidable Belle de jour en 1975 qui remporte un succès à la fois critique et commercial puis Le sauvage, aux côtés d’Yves Montand et tourné au Vénézuela. Elle joue également pour Claude Lellouch dans Si c’était à refaire (1976) et aux côtés de Jodie Foster et Ugo Tognazzi dans la cabine des amoureux en 1977. Sans oublier d’évoquer l’argent des autres avec Michel Serrault, Jean-Louis Trintignant et Claude Brasseur et enfin, Je vous aime de Claude Berri célèbre pour la chanson Dieu est un fumeur de Havanes qu’elle interprête avec Serge Gainsbourg.

Après le triomphe du Dernier métro, Catherine Deneuve qui n’a jamais voulu jouer au théâtre par peur du public continue de tourner jusqu’à aujourd’hui, même si elle a de temps en temps envisagé d’arrêter sa carrière, notamment au milieu des années 1980. Elle est une des actrices phares de notre cinéma : elle a joué avec les plus grands, et pour les plus grands. Certains de ses films sont de grands échecs, d’autres des succès plus ou moins phénoménaux. Il est donc bon de citer Fort Saganne d’Alain Corneau en 1984 avec deux acteurs qu’elle connait bien Gérard Depardieu et Philippe Noiret. Elle retrouve d’ailleurs l’acteur des Valseuses dans drôle d’endroit pour une rencontre en 1988. Puis arrive en 1992 Indochine, film qui lui vaut son deuxième et dernier césar de la meilleure actrice, puisqu’elle ne l’a pas eu pour le film de Nicole Garcia, Place Vendôme en 1998. Enfin, elle se fait remarquer admirablement bien dans le rôle de Kathy dans dancer in the dark du très controversé Lars Van Trier, couronné d’une palme d’or en 2000 et aussi dans la comédie de Valérie Lemercier palais Royal ! (2006) et puis les films de François Ozon : 8 femmes (2002) et Potiche (2010). Son dernier film au cinéma est Astérix & Obélix : Au service de sa majesté, un échec au box-office français pour un film d’Astérix mais qui est pour l’actrice son plus gros succès dans les salles obscures !

582743_catherine-deneuve

Source image : lexpress.fr

Entre films d’auteur et films populaires, Catherine Deneuve – dont son jeu n’est pas toujours bon – a souvent triomphé, mais a aussi essuyé quelques échecs. Une carrière avec des hautes et des bas, certes, mais cela ne l’a pas empeché de recevoir récemment une palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, à Cannes et de porter fièrement le titre de véritable « star », de figure emblématique du cinéma français, respectée et adulée par un bon nombre d’entre nous.

 

10 FILMS DE CATHERINE DENEUVE A VOIR ABSOLUMENT

le dernier métro

dernier-metro-1980-06-g

Source image : toutlecine.com

Indochine

Indochine

Source image : 360degresvietnam.com

les parapluies de Cherbourg

Ciné-Tamaris

Source image : troiscouleurs.fr

8 femmes

tumblr_mfc74aH30k1rmzhcko1_1280

Source image : francebleucinema.tumblr.com

les demoiselles de rochefort

photo-Les-Demoiselles-de-Rochefort-1967-2

Source image : cinemotions.com

peau d’âne

peau-d-ane-1975-8257-1333555271

Source image : blogs.cotemaison.fr

Belle de jour

tumblr_ls8r445FXx1qa47oco1_1280

Source image : tumblr.com

dancer in the dark

dancer-in-the-dark-bjork

Source image : twscritic.com

Répulsion

photo-Repulsion-1965-8

Source image : cinemotions.com

place vendôme

place-vendome-1998-12-g

Source image : toutlecine.com

le sauvage

sauvage-1975-07-g

Source image : toutlecine.com

MAIS AUSSI

la sirène du Mississipi

sirene-du-mississippi-69-10-g

Source image : toutlecine.com

la vie de château

vie-de-chateau-1965-10-g

Source image : toutlecine.com

Tristana

tristana-1970-07-g

Source image : toutlecine.com

Par Stanislas Lefort

Publicités