CRITIQUE – STAR TREK INTO « LIGHTNESS »


movies-star-trek-into-darkness-trailer-still-5

Source image : http://www.digitalspy.co.uk   

Cela fait deux semaines que « Star Trek Into Darkness » est sorti, et l’équipe de Super Bobine l’a enfin vu ! Et là, on peut dire que le film aurait du s’appeler « Star Trek into Lightness », tant il rayonne en qualité visuelle, et remet au goût du jour cet univers qui a déjà traversé plusieurs générations. Il est donc dans la lignée du film précédent sorti en 2009. Même s’il est tout de même moins bon… Impressions.

A première vue, il semble nettement moins bon, en effet. Il est vrai que cela allait être difficile de faire mieux que le premier, niveau scénario principalement. Dans le premier, il y avait de l’innovation, une histoire hors du commun, bien travaillée, bien ficelée. Tandis qu’ici, c’est un peu du revu quoi. [spoiler] Oh, un terroriste qui s’attaque au QG de StarFleet, c’est drôlement original… En ce moment, on bouffe du terrorisme à toutes les sauces… et puis les liaisons entre personnages qui se brisent mais en fait qui deviennent plus fortes, là encore, c’est du revu. Tout comme les héros qui perdent tout au début du film pour tout regagner à la fin… [fin des spoiler] Sans parler des dialogues pour la plupart déconcertants. A première vue, les scénaristes ont manqué d’inspiration : beaucoup (trop) d’éléments sont prévisibles. Par moments, c’est « trop facile ».

Mais finalement, au fur et à mesure que le film avance, le scénario prend de plus en plus de consistance. Il n’y a pas que cette histoire de terroriste justement : tout devient un énorme problème au sein de l’USS Enterprise et plus largement au cœur de StarFleet. Alors cela devient plus intéressant donc. Tout s’entremêle, tout a plus de profondeur. Là, on se dit qu’il y a eu de la recherche tout de même.

Alors, on se rend bien compte que l’histoire n’est pas si mauvaise que cela. Elle est même plutôt cool a vrai dire, malgré les quelques points négatifs évoqués précédemment. D’autant plus qu’il y a un lien avec le précédent opus qui nous ramène à la question du monde parallèle qui se posait déjà dans cet opus de 2009. Vous savez, ce mec qui vient du futur donc de l’ancienne version de Star Trek et qui débarque dans le passé, qui n’est autre que le présent du film de 2009 ! Un peu compliqué, je l’accorde. Pour vous éclairer un peu plus sur cette histoire saugrenue de l’espace-temps, je vous conseille de relire notre article concernant « Star Trek » 2009 ICI !

star-trek-into-darkness-2 (1)

Source image : popculturescape.com

Un lien avec l’autre saga existe également. Il y a une sacrée référence avec deux mains (je n’en dis pas plus). Aussi, Khan, on le retrouve dans « Star Trek : la colère de Khan » ! Les trekkies (fans de Star Trek) seront donc heureux de voir réapparaitre ce personnage culte. Cela dit, dans cette nouvelle version, il manque quelque chose à ce personnage… de la profondeur peut-être. Il est certain qu’il peut être exploité un peu plus… De toute façon, on ne peut pas dire que l’on soit réellement ému par les personnages : la plupart ne dégagent rien, c’est du vide. Pourtant, les acteurs jouent plutôt bien, du bon casting. Mais leurs personnages ne nous transmettent pas grand-chose… Peut-être à la fin, avec LA scène triste du film. Pourtant, il y a de la psychologie, ce ne sont donc pas des personnages de pacotille MAIS le lien entre eux et le spectateur n’est pas assez fort.

Ce qui fait surtout la force de ce film de science fiction est les effets spéciaux, incroyables. Les trois quarts du film (voire plus !) ont été tournés derrière un écran vert, c’est certain ! Imaginez donc les heures et les heures passées en post-production pour arriver à un tel résultat ! D’autant plus que la photographie est parfaite, bien traitée ! Du bleu, du rouge, du jaune, du noir : ce sont les quatre couleurs que l’on retrouve à chaque plan dans ce film ! Et c’est ce qui fait son style, finalement. On a également affaire à une bonne mise en scène. Avec une caméra fluide et légère… Il n’y a donc rien à dire sur la réalisation dans l’ensemble… Sauf une chose peut-être : Chapeau les artistes ! En même temps, c’est n’est pas pour rien que J.J Abrams est aux manettes de ce gigantesque vaisseau cinématographique !

Pour ce qui est de l’action, les batailles étaient sans doute plus spectaculaires dans le premier épisode, même si certaines scènes sont tout bonnement incroyables, à couper le souffle. L’ouverture, pas exemple ! Un vrai régal pour les yeux ! Tout est bien fait, visuellement parlant. Et on est vraiment pris dans le film. D’ailleurs, il faut savoir que pendant deux heures, on est scotché dans le film, et on y reste du début jusqu’à la fin. On rentre dans un tout autre univers, et il est plutôt difficile de revenir dans le monde réel après un tel voyage dans l’espace ! Le film est donc réussi, dans la mesure où une œuvre cinématographique doit remplir un critère très important : faire voyager le spectateur, de n’importe quelle manière (par les sentiments, l’histoire, les effets visuels, etc).

header-star-trek-into-darkness-first-volcanic-clip

Source image : http://www.tgdaily.com

En résumé, « Star Trek into Darkness » n’est donc pas aussi bien que le premier. Mais il faut tout de même avouer qu’il est très bien réalisé. Et rien que pour cela, il mérite d’être vu. J’attribue donc une note de 14/20, car malgré quelques points négatifs, nous sommes forcément obligés d’applaudir le travail effectué pour arriver à un tel résultat visuel, époustouflant. C’est une suite correcte donc. Vivement le troisième, pour une superbe aventure, au fin-fond de l’univers…

 

Publicités