CRITIQUE – very bad… MOVIE !


vbt3 2

REALISATION

Mister Todd Phillips, le réalisateur de la trilogie Very Bad Trip ! Mais il a également été derrière la caméra pour le délirant Starsky & Hutch, le film et Date Limite ! Il a produit un certain Projet X….

CASTING

Bradley Cooper, alias Phil dans la série Very Bad Trip. Retrouvez sa biographie ICI !

Ensuite, il y a Ed Helms, le dentiste Stu. il joue aussi dans Evan tout puissant (la suite de Bruce tout puissant avec Jim Carrey), et La nuit au musée 2. Mais il est évident que les Very Bad Trip sont ses meilleurs films… A la télé, il a joué dans la série The Office.

Puis DougJustin Bartha, jouant dans les deux volets Benjamin Gates, avec Nicolas Cage.

Et enfin, le meilleur pour la fin ! THE acteur qui a contribué au succès planétaire de la trilogie : Allan ! Son vrai nom étant Zach Galifianakis. Un autre film avec lui ? Date Limite, bien sûr !

(TOUT PETIT) SYNOPSIS OFFICIEL 

Phil et sa bande décident d’aller guérir Alan de ses problèmes mentaux au Mexique, mais rien ne se passe comme prévu…

vbt3

ET NOTRE AVIS, ALORS ?

On se souvient, le premier volet de Very Bad Trip avait surpris le monde entier tellement il ne s’attendait pas à une comédie aussi amusante et à un succès aussi grand. Alors bien évidemment, face au triomphe de ce film, un deuxième est sorti. Un véritable copier/coller certes, mais totalement délirant. D’autant plus qu’on s’est dit par la suite que finalement, un very bad trip sans ressemblance avec le volet précédent – c’est-à-dire une soirée bien arrosée avec des conséquences désastreuses et à la fois loufoques – n’est pas un very bad trip. Il est donc évident que le troisième opus était attendu avec impatience, on voulait de la bonne soirée arrosée (comme d’habitude quoi !), avec une seule question en tête : « que va-t-il bien arriver de complètement déjanté à la « meute » ? ». Et bien finalement, la réponse est simple : pas grand-chose ! Very Bad Trip 3 n’échappe pas à malédiction qui dit que tous les « 3èmes » sont moins bons.

En effet, il y a moins de surprise que les deux films précédents, pas assez de rebondissements. On a l’impression que les scénaristes (qui ne s’étaient pas trop creusé la tête pour le 2) ont été un peu timides cette fois-ci, qu’ils n’ont pas voulu oser mettre plus de gags, plus de délire. En somme, ils se sont un peu reposés sur leurs lauriers ! Les situations sont « trop faciles », il n’y a rien d’innovant. Alors forcément, on en sort un petit peu déçu. Nous avons également l’impression que very bad trip 3 n’est pas un very bad trip justement. Dès la première scène, on sent que celui-ci ne ressemblera pas du tout aux autres. C’est une petite histoire pour clore la saga, rien de plus. Ils règlent leurs problèmes, et voila, basta, c’est fini. Donner un ton différent n’était donc pas la bonne méthode pour donner plus de piment à la saga. Bien au contraire. Sans parler du fait que l’on reste un peu sur notre faim… On aurait aimé en voir un peu plus. Par exemple, nous voyons très peu Carrie (un nouveau personnage) qui avait pour l’air d’être sensationnelle…

Evidemment, on ne peut pas dire QUE des choses négatives sur le film, car dans l’ensemble, on passe un bon moment. Il y a de bons gags, quelques passages cocasses. Et puis, cela fait quand même du bien de retrouver ce petit groupe, au Mexique et… à LAS VEGAS ! Doug, toujours fidèle à lui-même : l’otage. Phil est le beau gosse. Stu n’a toujours pas confiance en lui. Et Allan… c’est Allan quoi ! Ah, heureusement qu’il est là, celui-là ! Sans doute le seul qui nous fait rire dans ce troisième volet… tout le film repose sur lui de toute façon : on le voit tout de temps, voire trop souvent, ses partenaires étant totalement effacés. Et il ne faut surtout pas oublier Chow, l’asiatique complètement timbré ! Toute l’intrigue du film tourne (trop) autour de ce personnage. Il faut dire qu’à cause de ce fou, les quatre membres de la meute en bavent…!

Les jeux des acteurs sont convenables, mention spéciale (une fois de plus !) à Zach Galifianakis, très bon dans CE genre de rôle. Aussi, il y a des références/allusions aux deux autres opus : ce qui est génial. Tout cela permet donc de montrer que ces trois films sont un ensemble uniforme qui est alors qu’une seule et même histoire : cela a commencé à Vegas, cela s’est fini à Vegas. Les intrigues des trois films tournent autour des mêmes personnages et la conclusion les unie tous. Dorénavant, la boucle est bouclée. Plus de suites. Ouf.

Pour ce qui est de la réalisation, elle est correcte dans l’ensemble. De toute évidence, nous n’attendons pas forcément quelque chose de très soigné dans une comédie ! Surtout quand elle est américaine…

Voila. Je crois que nous avons fait un petit peu le tour de ce qu’est « Very Bad Trip 3 ». Il est bien, mais cela reste tout de même une petite déception. Nous pensions qu’il allait être un peu plus grandiose pour un final alors raté ! De loin l’épisode le moins réussi de cette saga déjà culte. Un petit film. Dommage.

NOTE : 11/20

vbt3 3

 

Par Stanislas Lefort

Source images : toutlecine.com

Publicités