DELON EST GRAND !


     alain delon 1

Alain Delon est grand ! Alain Delon est l’acteur français par excellence ! Alain Delon parle comme Jules César ! Et surtout, Alain Delon est un sacré prétentieux ! Mais dans un sens, il n’a peut-être pas tout à fait tort de l’être… car il faut tout de même avouer qu’Alain Delon est un monstre sacré du cinéma hexagonal. Il a joué avec (pratiquement) tous les plus grands,  dans des films grandioses, épatants. Son talent a été reconnu par tous, il est admiré par un bon nombre de cinéastes (comme Quentin Tarantino), et le petit détail qui change tout : il a fait craqué les plus jolies filles. Alors oui, on peut le pire : Alain Delon est grand !

Avant de devenir un des acteurs les plus rentables du cinéma français, Alain Delon – né le 8 novembre 1935 – a un peu galéré dans sa jeunesse… Les petits boulots, la pègre, les gigolos. Puis un beau jour, il rencontra un certain Jean-Claude Brialy, qui l’invite au Festival de Cannes… c’est ainsi qu’il rentre dans le monde du cinéma… si c’est pas la classe ça !

Son premier film, c’est Quand la femme s’en mêle, d’Yves Allégret (qui a été marié avec Simone Signoret !). Un petit rôle, bien sûr, aux côtés de Pierre Mondy (vous savez le commissaire Cordier, qui a joué dans la 7ème  Compagnie !) qui débutait également. Puis il continue en 1958 avec le film Christine : il retrouve Jean-Claude Brialy, et rencontre Romy Schneider, qui devient quelques temps plus tard sa fiancée, même s’il la trompe avec la chanteuse Nico, ah le vilain ! Sa plus belle histoire d’amour, selon ses dires ! Niveau ciné, Le jeune gaillard – comme vous le savez – ne s’arrête pas là. Il tourne avec Mylène Demongeot (la copine de Jean Marais dans Fantomas, ou la femme de Claude Brasseur dans Camping !), Bourvil, Lino Ventura, et devient donc une petite vedette. Puis arrivent les années 1960 : attention, ça ne rigole plus ! La décennie commence par Plein Soleil de René Clément, puis Rocco et ses frères (1961), deux grands films, deux grands rôles qui lui permettent de monter au sommet. En 1962, il joue dans l’Eclipse de Michelangelo Antonioni, ayant reçu le prix spécial du jury du festival de cannes. L’année suivante, on le voit dans une œuvre de Luchino Visconti, une œuvre qui deviendra par la suite un grand classique du cinéma : le guépard, qui a gagné la palme d’or ! Par la suite, il est en tête d’affiche d’un autre chef d’œuvre, celui d’Henri Vermeil, Mélodie en sous-sol, aux côtés de Jean Gabin, acteur qu’il admire tant. En 1964, après avoir tourné dans La Tulipe Noire, Alain Le Grand épouse Nathalie Canovas (qui joue avec lui en 1967 dans Le Samouraï), ce qui donnera un magnifique petit bébé, connu sous le nom d’Anthony Delon, futur acteur !

alain delon 2

Les films s’enchainent, les succès aussi… Il joue avec Jane Fonda, Brigitte Bargot, Dean Martin, Anthony Quinn, on le remarque dans Paris brule-t-il (il incarne Jacques Chaban Delmas), La Piscine, avec la belle Romy Schneider (il retournera avec elle en 1971 dans l’assassinat de Trotsky) et aussi Le clan des siciliens, avec Jean Gabin et Lino Ventura. Du beau monde..! Pendant ce temps, il fréquente Mireille Darc, et Nathalie veut le quitter, chose qu’il n’accepte pas.

Durant les années 1970, Alain Delon n’arrête pas de tourner dans des grands films, cela en devient lassant ! Borsalino avec Belmondo en 1971, soleil rouge la même année avec Bronson, le cercle rouge avec Bourvil en 1972, les seins de glace avec Mireille Darc (1974), Zorro (1974), le magnifique Monsieur Klein (1976) qui remporta le césar du meilleur film, ce qui est mérité. Aussi, il pousse la chansonnette… Enfin non, il parle pendant que Dalida chante dans paroles paroles, en 1973. Un grand classique de la chanson française ! Pour l’anecdote, il aurait eu une liaison avec la Diva…alors qu’il est avec Mireille Darc depuis 1968 (jusqu’en 1983). Sacré Alain !

En 1981, il réalise le film Pour la peau d’un flic. Puis il joue dans trois hommes à abattre, et aussi dans le très connu Notre Histoire de Bertrand Blier, qui lui vaut le césar du meilleur acteur en 1985. Une fois de plus, c’est mérité…  la même année, il devient suisse : on se souvient de la prise de paroles de Coluche lors de la cérémonie des César…

alain delon 4

A partir de la seconde moitié des Eighteen et jusqu’à la fin des années 1990, il sera à l’affiche de très nombreux autres films, mais les succès seront dans l’ensemble mitigés. On peut tout de même citer le passage de 1986 (avec la chanson « pense à moi, comme je t’aaaaaaaaaime » de Francis Lalanne !), ne réveillez pas un flic qui dort en 1988 (d’où la parodie des Inconnus ne réveillez pas les couilles d’un flic qui dort), puis une chance sur deux de Patrice Leconte avec Jean-Paul Belmondo et Vanessa Paradis en 1998. Entre temps, il de nouveau papa : Anouchka née en 1990 et Alain-Fabien en 1994. La maman ? la mannequin Rosalie Van Breemenun. Ils se sépareront en 2002.

Mais en 1999, c’est le drame : Il annonce sa retraite. Heureusement, il accepte quelques petits rôles ! Pour TF1, il joue Fabio Montale, commissaire de police dans la série policière éponyme. Puis il retrouve en 2003 et 2004 Mireille Darc pour la série Frank Riva, sur France 2. En 2005, il est fait commandeur de la Légion d’Honneur en 2005 par Jacques Chirac, président de la République Française de l’époque. En 2008, il joue dans Astérix aux jeux Olympiques, dans le rôle de Jules César, l’autodérision est au rendez-vous ! A l’heure actuelle, ce troisième volet des aventures du petit gaulois est son dernier film au cinéma…

Certes, Alain Delon a mis un terme à sa carrière, mais ce n’est pas pour autant qu’il est oublié. Les hommages fusent, sont même de plus en plus nombreux. Par exemple, en 2013, plein soleil est à l’honneur du 66ème festival du film de Cannes. Aussi, Alain Delon est encore respecté, adulé, admiré. et sa beauté est devenue légendaire…

Diner d' Etat en l'honneur de Hu Jintao, President de la Republique populaire de Chine. Lib. de Rosa

Alain Delon est un formidable acteur. Le dernier de toute une génération… il a joué avec les plus grands, il fait partie des plus grands. Des succès, des échecs, des chefs d’œuvres, des films moins bons. Mais surtout une notoriété internationale. Un symbole. Un véritable mythe du cinéma.

LES 10 FILMS AVEC ALAIN DELON QU’IL FAUT ABSOLUMENT VOIR :

Le guépard

le guepard

Le samouraï

le samourai

La piscine

la piscine

Le clan des siciliens

clan des siciliens

Plein soleil

plein soleil

Mélodie en sous-sol

mélodie en sous sol

Le cercle rouge

le cercle rouge

Borsalino

borsalino

Rocco et ses frères

rocco et ses freres

Notre histoire

notre histoire

 MAIS IL Y A AUSSI

Monsieur klein

monsieur klein

L’Eclipse

eclipse

les aventuriers

les aventuriers

Christine

christine

les seins de glace

les seins de glace

Par Stanislas Lefort

Publicités