PEPITE – REMEMBER ME


remember 4

« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait la tienne pour l’éternité ». »

ATTENTION QUELQUES SPOILERS !

Remember me, réalisé par Allen Coulter est qualifié de drame romantique. Pour planter le décor il faut s’imaginer la situation suivante : deux jeunes gens Tyler (Robert Pattinson) et Ally (Emilie de Ravin), tout deux ravagés au cours de leur enfance par un drame personnel vont à la suite d’un concours de circonstances se rencontrer et, bien évidemment, sortir ensemble. Tout part d’une altercation à la sortie d’un pub. Tyler alors en guerre contre l’ordre public et social et en pleine rébellion se prend pour un héros et fini sa nuit en garde à vue pour s’être opposé à l’un des policiers. Or ce dernier a une fille, Ally, et par plaisanterie, mais aussi par volonté de se venger Tyler va décider de sortir avec la jolie blonde. A première vue donc il semble s’agir d’une histoire romantique tout à fait typique du genre : déjà vue, revue et re-revue pour laquelle on anticipe à la seule lecture du résumé chaque péripétie. L’histoire aurait pu être la suivante : leur relation amoureuse commence par une plaisanterie de mauvais goût, la belle s’en rend compte, se détourne du garçon qui finalement est éperdument tombé amoureux d’elle et (MOMENT PHARE D’UN FILM CUL CUL) il essaie de la reconquérir, y parvient et c’est le Happy End. Mais tel n’est pas le cas ici, loin de là …

En réalité l’histoire d’amour qui unie Tyler à Ally bien qu’émouvante et tendre, n’est pas le cœur même du film. Ce qui importe c’est que l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre va leur permettre de se reconstruire et même plutôt de vivre de nouveau après leur passé difficile : elle, doit se remettre d’avoir assisté à l’assassinat de sa mère, lui du suicide de son grand frère dont il découvrit le corps. La relation qu’entretiennent ces deux âmes en peine et précocement abattues par la vie va les bouleverser au point de changer radicalement le sens de leur existence. L’amour est ici leur remède mutuel au malheur dont ils n’auraient su se sortir autrement.

remember 2

Le point fort du film : les personnages sont indéniablement travaillés en profondeur. Ils ont tous une véritable histoire et finalement l’intrigue romantique s’en trouve reléguée au second plan. Ce n’est pas tant de savoir si ils vont finir leur vie ensemble qui retient le spectateur devant l’écran, mais plutôt l’envie de les voir guéris, de les voir heureux tout simplement. On suit notamment avec beaucoup de compassion l’évolution des relations dramatiquement conflictuelles entre Tyler et son père (Pierce Brosnan), mais également entre ce dernier et sa fille (Ruby Jerins). Les rôles principaux, incarnés par Robert Pattinson et Emilie de Ravin représentent des personnages aux facettes multiples qui ne peuvent laisser quiconque indifférent mais mêmes les rôles secondaires sont sacrément intéressants. La petite sœur de Tyler, artiste dans l’âme, petite fille incomprise et maltraitée par ses camarades de classe, qui souffre du manque d’amour de son père est peut être le personnage le plus attendrissant.

La fin du film contribue à le sublimer. Cette dernière est loin d’être gaie, mais en même temps on est prévenu qu’il s’agit d’un drame romantique. Elle est en revanche tristement surprenante et introduite de manière tellement subtile dans notre esprit qu’on se prend au jeu en souhaitant de tout cœur avoir mal compris ou du moins … avoir mal lu la date.

remember 3

Néanmoins ce long métrage a le défaut de ses qualités. En effet certains moments peuvent paraître longs, d’autres sont à la limite d’être angoissants tant l’on souffre finalement pour les personnages. Leur mal être est parfois si bien joué et tellement perceptible qu’il est difficile d’adhérer à toutes les scènes, surtout pendant presque deux heures de film (1h53) sachant que le choix des musiques n’est ni original, ni marquant donc ne permet pas de trancher avec la longueur du film, ni même les scènes d’action qui, à l’exception d’une seule au début, sont inexistantes. Il faut reconnaître, c’est vrai, que l’ambiance générale est assez monotone, il n’y a pas vraiment de haut et de bas, les rebondissements sont faibles voir invisibles et la tonalité est la même du début à la fin. Tout ceci est quand même un peu dommage.

Cependant il s’agit d’un très bon film qui nous fait toucher à pleins de sensations et sentiments différents : la tristesse, le mal être, l’angoisse, l’oppression mais aussi bien sûr l’amour, la tendresse, et la compassion. Ce drame romantique permet de donner de l’espoir à chacun, de faire croire aux bienfaits des relations amoureuses et, plus généralement, des relations humaines. Ces dernières nous permettant d’avoir la rage de vivre quels que soient les périodes, les drames, les échecs que l’on subit tous à un moment ou un autre de notre existence.

Oui, c’est un beau message d’espoir !

remember

« L’empreinte qu’on laisse sur les gens ne s’efface pas avec le temps. Est-ce que ça vaut pour tout le monde ? Ou était-ce seulement un genre de délire poétique ? »

Note : 14/20

Par Aurore Dupin

Publicités