STEVEN SPIELBERG


Tout le monde a vu dans sa vie au moins un film de Steven Spielberg. D’une part parce que c’est sans doute un des réalisateurs les plus populaires et les plus appréciés par le tout public, et d’autre part parce que sa filmographie comporte de nombreuses pépites du cinéma, des films qui ont « révolutionné », des films qui ont cartonné dans le monde entier, des films qui sont restés dans notre mémoire. Spielberg, c’est donc un grand nom du cinéma. Spielberg, c’est aussi un réalisateur de légende. Spielberg, c’est avant tout un homme, passionné depuis tout petit par le septième art. Il a une grande expérience dans le domaine. Oui, il le connait bien le cinéma. Et c’est pas pour rien qu’en 2013, il est le président du jury du festival de Cannes…

 steven

Steven est né dans l’Ohio, en hiver, le 18 décembre 1946. Comme nous l’avons dit plus tôt, Spielberg est très vite attiré par le cinéma, et réalise de nombreux court-métrages comme le western de 4 minutes « the last gun ». Quand ce court-métrage voit le jour, il n’a que… 12 ans ! Et déjà, on retrouve dans ses premiers films des invasions extraterrestres, mais aussi le thème de la seconde guerre mondiale, deux choses qui reviennent souvent dans sa longue filmographie.

L’année 1968 est marquée par son premier succès, celui de son court-métrage Amblin primé aux festivals de Venise et d’Atlanta, ce qui lui permet de décrocher un contrat avec les producteurs Universal. Le but étant de réaliser des films pour la télévision, pour une durée de sept ans. On retiendra alors Duel, road movie à suspense de 1971 qui est un véritable succès (sortie au cinéma en 1973 en conséquence), mise en scène très originale puisqu’on ne voit jamais le visage du chauffeur du camion, qui est pourtant un des rôles principaux. 1974 est aussi année mémorable pour le tout jeune cinéaste, dont la réputation est déjà grandissante, puisqu’il présente son premier long métrage qui est d’ailleurs un échec au box-office, malgré le fait qu’il aie remporté le prix du scénario au festival de cannes. Ce film, c’est Sugarland Express. Vous savez, c’est THE film qui marque la toute première composition du grand musicien John Williams (musiques de star wars, indiana jones, harry potter, etc) pour un film de Steven Spielberg ! Autant dire que le film est surtout rentré dans les annales grâce à cela… !

Puis après, c’est le début de la gloire planétaire. Grâce à une histoire d’un requin qui se balade sur les plages, mangeant par-ci par là un bras, ou une jambe, ou une personne entière.  Et jamais on aurait pu croire à un tel succès pendant le tournage ! Les (faux) requins (qui n’étaient pas très crédibles déjà à l’époque) marchaient pas très bien et on a du les couper le plus possible au montage (ils manquaient cruellement de réalisme), les acteurs et les techniciens étaient complètement découragés, et Steven avait peur de l’eau ! La totale… Mais finalement, le film sort en 1975. Et c’est un triomphe planétaire. Désormais, les dents de la mer est un film culte, un exemple, considéré comme le premier blockbuster estival hollywoodien !

Puis arrive rencontres du troisième type, avec François truffaut entre autres. Enfin Spielberg réalise un film sur les extraterrestres ! Il était temps, pour le réalisateur qui ne rêvait que de cela ! Aujourd’hui, certains parlent de ce film comme un chef d’œuvre, ou presque. Là encore, le succès est au rendez-vous. Après cela, il décide avec son ami George Lucas (Star Wars) de créer leur personnage à eux. Un aventurier (et aussi un professeur !), avec un chapeau. Un fouet. Un corps d’athlète. Ce héros, que l’on peut admirer dans quatre films, c’est Indiana Jones. Les aventuriers de l’arche perdu sort en 1981, un an avant le HARCHI CULTE E.T l’extraterrestre. Steven Spielberg, avec déjà ces quelques films, a une immense popularité et une grande renommée, respecté par la profession.

Et les succès s’enchainent… Il trouve toujours la bonne formule. A chaque fois de l’émerveillement, du grand spectacle, de l’émotion. Il offre aussi une grande diversité. Parfois dans le pur divertissement, parfois des films bien plus intimistes. Sans oublier les films historiques !

En 1984 sort le deuxième volet d’Indiana Jones (Indiana Jones et le temple maudit), qui est en fait un prequel puisque l’histoire se déroule avant celle du premier film ! Puis la couleur pourpre, mettant en scène Whoopi Goldberg, connue pour ses rôles dans Sister Act, Sister Act Acte 2, Ghost et également Bogus. Pour l’année 1987, il nous offre encore un très beau film, avec le Batman de Christopher Nolan, c’est-à-dire Christian Bale jouant aux côtés de John Malvovich. Ce film de guerre, c’est Empire du Soleil. La décennie 1980 se termine avec Indiana Jones et la dernière croisade, où Harrison Ford doit partager l’affiche avec le James Bond le plus mythique Sean Connery. Cet épisode est sans hésiter le meilleur de la saga Indiana Jones.

steven 3

Dans les années 1990, on voit un peu de tout : Certains de ses films sont des petits succès, d’autres sont de véritables cartons dans le monde entier. Il y a de l’œuvre sérieuse, ou de l’œuvre qui l’est un peu moins. Mais ce qui relie l’ensemble de sa filmographie est sans doute le pacifisme. Aussi, ce qui est bien avec Steven Spielberg, c’est qu’il a gardé son âme d’enfant, et il nous le montre souvent, notamment en 1991 en réalisant un film sur Peter Pan nommé Hook ou la revanche du capitaine crochet, dont le casting est formidable : Robin Williams, Dustin Hoffman, Bob Hopkins et Julia Roberts, pour ne citer que les plus célèbres. Deux ans plus tard, il sort un film très original et où l’on passe toujours un super moment même si il y a des gros dinosaures, très en colère qui mangeant et massacrent (presque) tout le monde : Jurassic Park, puis sa suite le monde perdu en 1997. Et il ne faut pas oublier Amistad et surtout il faut sauver le soldat Ryan, un de ses plus grands films historiques. Cela dit, LE FILM DE SPIELBERG DES ANNEES 90 reste la liste de schindler, sorti en 1994, basé sur une histoire vraie. Poignant, bouleversant, touchant. Il mérite inconstablement tous ses prix (oscar, bafta, golden globes, césar).

Mais on sent qu’à la longue, Steven s’essouffle un peu. Sa magie est moins efficace. Et ses films deviennent de plus en plus « trop classiques ». Cependant, les œuvres qui sortent sont toujours des succès planétaires. Et le public en redemande. Citons alors Minority Report (2002) avec Tom cruise qu’il retrouve en 2005 pour la guerre des mondes (Spielberg et les extraterrestres, une histoire d’amour…). Il y a également A.I Intelligence Artificielle (2001) avec Jude Law, Arrête moi si tu peux mettant en scène deux poids lourds du cinéma Léonardo DiCaprio et Tom Hanks qui jouent TOUJOURS dans de bons films (2002). Le dernier détennant d’ailleurs le rôle principal dans le terminal (2004) qui est – une fois de plus – une histoire vraie. En 2006, Spielberg signe un thriller polique s’inspirant de la prise d’otages qui s’est déroulée lors des J.O de Munich en 1972. Eric Bana, Daniel Craig, Mathieu Kassovitz et Geoffrey Rush se retrouvent donc tous les quatre dans Munich. Puis arrive la catastrophe, LE FILM QUE STEVEN SPIELBERG N’AURAIT JAMAIS DU TOURNER, la quatrième épisode d’une sage culte : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal. Très critiqué, il est pourtant pas trop mal… jusqu’au dénouement de l’histoire, pitoyable et cassant tout le mythe autour d’Indy. Mais bon, c’est pas grave, on lui en veut pas, puisqu’il nous a réalisé un joli petit film en images de synthèses sur le plus célèbre des reporters BD, nommé Tintin, toujours assisté de son fidèle Milou : les aventures de Tintin : le secret de la licorne. Mais son meilleur film de ces derniers années n’est certainement pas Cheval de Guerre, mais plutôt Lincoln, fabuleux, qui nous laisse pantois pendant de longues minutes, après être sorti de la salle de cinéma. Un très bel hommage à l’homme qui a réussi à abolir l’esclavage aux EUA, Abraham Lincoln.

Mais Steven Spielberg n’est pas que réalisateur. Il est aussi producteur ! Je vous propose donc de voir son « top des films produits », figurant en bas de l’article.

Comme vous avez pu le remarquer, Steven Spielberg nous a concocté pendant près de 40 ans des super films, dont on est pas près d’oublier. Tout ce qu’il réalise se transforme en or. Ainsi, la plupart de ses films sont de magnifiques lingots du cinéma… Toute une série de lingots qui n’est pas prête de se terminer…

steven 2

LES 10 MEILLEURS FILMS REALISES PAR STEVEN SPIELBERG : 

1. la liste de Schindler

liste

2. les dents de la mer

dents

3. E.T l’Extraterrestre

et

4. il faut sauver le soldat Ryan

soldat

5. Lincoln

lincoln

6. Indiana Jones et la dernière croisade

indy

7. Jurassic Park

jurassic

8. Empire du Soleil

empire

9. Les Aventuriers de l’Arche perdue

aventuriers

10. Rencontres du troisième type

rencontres

et aussi…

1. la couleur pourpre

couleur pourpre

2. Indiana Jones et le temple maudit

temple maudit

3. Hook ou la revanche du Capitaine Crochet

hook

PUIS LES 10 MEILLEURS FILMS PRODUITS PAR STEVEN SPIELBERG :

1. Retour vers le futur (saga)

retour

2. qui veut la peau de Roger Rabbit

roger rabbit

3. Men In Black (saga)

men

4. Le Masque de Zorro (puis sa suite La Légende de Zorro)

zorro

5. True Grit

true grit

6. Transformers (saga)

transformers

7. Gremlins (et sa suite)

Gremlins 1984 Réal. : Joe Dante

8. Casper

casper

9. Jurassic Park III

jurassic 3

10. Super 8

super 8

et aussi…

1. Mémoires de nos pères (et sa suite Lettres d’Iwo Jima)

memoires

2. Les Goonies

goonies

Par Stanislas Lefort

Publicités