CUISINE – L’aile ou la cuisse ?


l'aile ou la cuisse

L’aile ou la cuisse ? Attention, ceci n’est pas un spitch sur le film éponyme merci de votre compréhension.

Qui n’a jamais eu, au moins une fois dans sa vie, à trancher cette épineuse question ? Revenant comme un boomerang un dimanche sur trois, après que papa ait religieusement découpé le poulet façon Duchemin et après que maman ait apporté les frites sur la table qui, accompagneront le déjeuner dominical, cette dernière en vient à poser la question : l’aile ou la cuisse ? Je réfléchis langoureusement à tel ou tel membre de ce poulet, je le revois galoper à l’air libre, picorer les graines dans la cour de mes grands parents, je fais un brain storming sur moi même et me pose au fond la question, qu’est ce que je pourrai bien prendre avant que mon WTR (Walker Texas Rangers) ou que mon grand prix de F1 (ah zut j’ai oublié, elle est sur Canal, désormais je ferai ma sieste devant Maigret) ne débutent ? Il en est toujours le même rituel, je pèse les pour et les contre, je relève les qualités et les défauts, l’éternel adolescent qui habite mon corps d’adulte, me fait revivre chaque sensation que j’ai eut à déguster ce délicieux poulet, à l’instar une madeleine de Proust. Au fond de moi, je pencherai plus pour la cuisse, c’est avant tout une question pragmatique, elle est nettement plus facile à manger que l’aile, qui cette dernière, soit, selon la découpe professionnelle ou non, pourvue de blanc. L’aile ne comporte pas grand chose, et me fera passer moins de temps à table (mon épisode de WTR commence à 13h30). L’un revêt d’une question pragmatique, l’autre d’une question de temps. Alors que le poulet est sur le point de refroidir, que ma mère, ait eue à me répéter 5 fois la question (dont 4 sans que je ne m’en aperçoive), je me fais réveiller par mon père, qui me lance « tu vas finir par répondre à ta mère oui !?! ». Ce sera finalement le filet.

Pour un poulet façon Duchemin.

Pour 4 personnes

1 poulet fermier
30 cl d’huile de tournesol
1 cuillère à soupe d’eau
1 branche de thym
1 branche de romarin
Sel, poivre du moulin

Préparer le poulet, le vider, couper au niveau du cou.
L’assaisonner avec les herbes, donner deux coup de moulin à poivre, sel.
Arroser le combo huile/eau et l’enfourner pour une heure environ en le mouillant régulièrement avec la sauce.

Accompagnement : frites maison.

Par Monsieur Septime (M.P)

que vous pouvez retrouver sur : L’ENFANCE DE LARD   Mmm ! Bon Appétit !

http://lenfancedelard.blogspot.fr/

Publicités